Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
Symbol of the Government of Canada

Liens de la barre de menu commune

Liens institutionnels

Twitter LinkedIn YouTube Facebook

Profil du titulaire de la chaire

Amir Khandani

Amir Khandani

Département de génie électrique et informatique
University of Waterloo

Titre de la chaire

Chaire de recherche industrielle CRSNG-Ciena en théorie de l’information des réseaux optiques

Programme de la chaire

Programme de professeurs-chercheurs industriels

Rôle

Titulaire principal depuis 2005

Sommaire

La capacité des réseaux optiques est toujours insuffisante, ce qui nécessite l’installation d’une nouvelle infrastructure très couteuse. Il est important d’accroitre le débit et le rendement du spectre de l’infrastructure existante à un cout minimum. De plus, de nombreuses nouvelles applications apparaissent, ce qui crée de nouveaux paradigmes dans le domaine de la transmission optique. C’est pourquoi il faut revoir les techniques de conception et optimiser les compromis entre le cout et le rendement. Mentionnons par exemple la fibre optique jusqu’au domicile et la fibre pour la liaison de raccordement des futurs réseaux sans fil de l’infonuagique.


Récemment, le milieu de la recherche a beaucoup travaillé aux aspects des réseaux sans fil liés à la théorie de l’information et a obtenu de nombreux résultats spectaculaires. Cependant, l’application des concepts de la théorie de l’information aux canaux optiques en est encore à ses balbutiements. En plus d’établir les limites du rendement réalisable, ces concepts feront la lumière sur l’obtention concrète des gains promis en théorie. L’un des principaux objectifs du programme de la chaire est de combler le fossé entre la théorie de l’information des réseaux et les scénarios de communication qui se présentent dans le domaine optique.


La théorie de l’information des réseaux permet d’étudier la transmission de plus d’une source ou sur plus d’un canal. Les études théoriques réalisées pendant de nombreuses années sur ce sujet indiquent qu’il pourrait être possible de réaliser des gains importants grâce aux techniques de communication point à point classiques. De plus, en adoptant une optique de réseau, les concepteurs de système peuvent garantir la confidentialité et la fiabilité de la transmission. Cependant, il faut déployer des efforts importants pour combler le fossé entre la théorie et la pratique dans ce nouveau domaine, particulièrement aux fins de son application aux réseaux optiques. Il faut mieux comprendre et adapter à la pratique de nombreuses caractéristiques des canaux optiques, non seulement leur complexité (qui cause une chaleur excessive dans les nœuds optiques souterrains), mais aussi la mémoire de canal, le bruit de phase, la nature du bruit additif, la disponibilité de l’information sur l’état du canal aux émetteurs et récepteurs, etc. Les travaux proposés visent à résoudre plusieurs problèmes liés à l’application concrète de ces concepts à la conception des réseaux sans fil de la prochaine génération grâce à l’optimisation entre les couches. Il s’agit notamment des problèmes liés au multiplexage, à la transmission coopérative, aux compromis fondamentaux requis dans ces réseaux, à la diversité multiutilisateur et à la gestion ou alignement du brouillage.

Partenaire

  • Ciena

Coordonnées

Département de génie électrique et informatique
University of Waterloo
Waterloo (Ontario)

Courriel : Khandani@uwaterloo.ca

Site Web :
Le lien suivant vous amène à un autre site Web www.cst.uwaterloo.ca