Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
Symbol of the Government of Canada

Liens de la barre de menu commune

Liens institutionnels

Twitter LinkedIn YouTube Facebook

Profil du titulaire de la chaire

Justine Karst

Justine Karst

Département des ressources renouvelables
University of Alberta

Titre de la chaire

Chaire de recherche industrielle CRSNG COSIA en écologie de la restauration terrestre

Programme de la chaire

Programme de professeurs-chercheurs industriels

Rôle

Titulaire agrégé depuis 2016

Sommaire

La Chaire de recherche industrielle CRSNG‑COSIA en écologie de la restauration terrestre a pour but de produire des connaissances sur l’écologie souterraine des forêts boréales et de les utiliser pour créer des forêts autosuffisantes sur les terres remises en état. L’exploitation des sables bitumineux est suivie d’activités de remise en état, et une grande partie des terres remises en état seront revégétalisées en vue d’être transformées en forêts. Les stratégies de remise en état varient en partie en raison des différences dans les matériaux géologiques disponibles pour construire de nouveaux reliefs.

Les sables bitumineux qui ne satisfont pas aux critères de traitement, mais qui contiennent des hydrocarbures pétroliers sont considérés comme de sables bitumineux « pauvres » et sont parfois utilisés pour reconstruire les reliefs après l’exploitation. Ils peuvent être enterrés dans la rhizosphère de la végétation forestière. En outre, il existe dans cette zone de forêt boréale des affleurements de sables bitumineux naturels sur lesquels des forêts ont poussé pendant des milliers d’années après la glaciation. On se demande si l’intégration de sables bitumineux pauvres aux nouveaux reliefs feront obstacle aux racines et influeront sur la santé des arbres, des arbustes et des plantes herbacées qui pousseront à la surface des sites qui ont été remis en état à l’aide de ce matériau.

Les travaux de recherche réalisés dans le cadre de la chaire, qui consisteront essentiellement en des études sur le terrain, porteront sur la croissance des racines dans une gamme de sols de forêts boréales non perturbées, notamment celles qui sont établies sur des affleurements de sables bitumineux naturels et dans des zones remises en état. Comme les microbes jouent un rôle essentiel dans l’absorption de l’eau et des éléments nutritifs par les racines, ces études traiteront aussi de leur rôle dans l’établissement de forêts sur les sables bitumineux. Parallèlement à ces travaux, les chercheurs utiliseront des marqueurs moléculaires pour identifier les espèces de racines et établir un lien entre le fonctionnement des forêts sur terre et sous terre.

Dans l’ensemble, ces travaux produiront, au profit de l’industrie, des connaissances cruciales sur les pratiques de remise en état efficaces et les éventuelles restrictions associées à l’établissement de forêts boréales sur des reliefs reconstruits. Il est important pour tous les Canadiens que l’on parvienne à un juste équilibre entre l’utilisation actuelle des ressources naturelles et le maintien de la capacité pour les générations futures. La Canada’s Oil Sands Innovation Alliance – qui regroupe des producteurs de sables bitumineux – est idéalement placée pour élaborer des stratégies et les communiquer à l’ensemble du secteur de l’énergie afin de réduire les effets de l’exploitation des sables bitumineux sur l’environnement.

Justine Karst est une écologiste de la restauration qui étudie l’écologie souterraine afin de produire des connaissances importantes pour la restauration des écosystèmes endommagés. Elle étudie les interactions souterraines entre les plantes, les microbes et leur milieu afin d’en comprendre l’écologie.

Partenaire

  • Canada’s Oil Sands Innovation Alliance (COSIA)

Coordonnées

Département des ressources renouvelables
University of Alberta