Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
Symbol of the Government of Canada

Liens de la barre de menu commune

L'électrification

tout est dans le concept

Les véhicules électriques pourraient très bien s'avérer un moyen de transport personnel écoénergétique qui génère considérablement moins d'émissions tout en conservant la même performance et les mêmes normes de sécurité que les automobiles alimentées à l'essence.

Afin d'encourager une utilisation plus répandue de ces véhicules, il est crucial, pour obtenir cette performance, de développer continuellement des technologies clés telles que le contrôle de la stabilité des véhicules, les systèmes de gestion de la consommation d'énergie et les dispositifs de surveillance et de charge des batteries.

Dans le cadre d'un nouveau partenariat de cinq ans, d'une valeur de 10,5 millions de dollars, entre General Motors du Canada, Maplesoft Inc., située à Ottawa, et une équipe de recherche multidisciplinaire de la University of Waterloo, des chercheurs tentent de relever ces défis. Le but du partenariat consiste à développer des outils de conception novateurs et de les mettre rapidement sur le marché, ce qui réduira la durée et le coût de production des véhicules électriques au Canada.

Le gouvernement du Canada appuie ces travaux grâce à une contribution de 3,6 millions de dollars du Partenariat automobile du Canada (PAC), laquelle est jumelée à une subvention de 2,5 millions de dollars du Fonds pour la recherche en Ontario.

« L'électrification des véhicules est une stratégie majeure pour General Motors, déclare Justin Gammage, scientifique en chef chez General Motors du Canada. Nous croyons que ce projet appuyé par le PAC mettra General Motors en meilleure position pour répondre aux attentes des consommateurs et aux attentes sociales liées à la performance et à la sécurité des véhicules et à leur caractère écologique grâce à l'accroissement du degré de propulsion électrique. »

Les technologies que concevront les chercheurs de la University of Waterloo seront mises à l'essai par des équipes chargées du développement des véhicules chez General Motors, ce qui fournira aux chercheurs universitaires une occasion unique d'en savoir plus sur le processus de commercialisation des nouveaux concepts technologiques et les aidera à transformer les résultats de leurs recherches en une solution technologique réellement intégrée.

Quant à Maplesoft, un principal concepteur de logiciels mathématiques interactifs, il intégrera les idées novatrices des chercheurs dans des outils de conception qui pourront être utilisés de façon régulière dans les travaux d'ingénierie du personnel de General Motors. Maplesoft souhaite principalement utiliser ses capacités de modélisation pour améliorer les batteries qui seront déployées dans les véhicules électriques.

« Nous sommes très enthousiastes au sujet du projet appuyé par le PAC, déclare Tom Lee, vice-président de Maplesoft chargé des applications technologiques. Ce projet se traduira par de nouveaux logiciels commerciaux qui accéléreront la conception et l'analyse des véhicules électriques et nous permettront d'accroître notre part du marché dans l'industrie automobile. »