Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
Symbol of the Government of Canada

Liens de la barre de menu commune

Vêtements intelligents, performance plus intelligente

Le joggeur du dimanche qui porte des vêtements de haute technologie dernier cri n'arrive pas à la cheville des athlètes canadiens en route vers Londres. En effet, les athlètes canadiens ont accès à des vêtements de la prochaine génération et à des systèmes de détection de pointe, ce qui leur donne un avantage sur leurs concurrents. Grâce au partenariat à l'origine de ces percées établi entre le Sport Innovation Centre du Camosun College de la Colombie-Britannique et le Pacific Institute for Sport Excellence, les équipes canadiennes sont bien placées pour tirer parti de la technologie et laisser leur marque aux Jeux.

Tim Walzak, titulaire de la BC Regional Chair of Sport Technology au Camosun College, collabore avec des fabricants de vêtements tels que Nike pour évaluer et améliorer leurs vêtements de haute technologie en vue d'accroître la performance athlétique. En plus des vêtements « intelligents », il crée des systèmes de détection sans fil qui surveillent le mouvement physique et la réaction physiologique. Les capteurs collectent de l'information sur une gamme de paramètres : vitesse de l'athlète, fréquence cardiaque, démarche, température corporelle, pression sanguine, équilibre et rendement collectif des membres d'une équipe. En vue de Londres, par exemple, le Centre a construit des capteurs qui ont été fixés à la coque de canots à rames et de kayaks pour obtenir des données entre autres sur la vitesse des embarcations, la fréquence des coups de pagaie donnés par les membres de l'équipe et leur force. Il a aussi créé un système de détection pour permettre aux entraîneurs de surveiller l'efficacité avec laquelle les coureurs d'une équipe de relais se passent le bâton. Les chercheurs interprètent et analysent l'information afin d'améliorer l'entraînement des athlètes et leur performance.

« Les commentaires des entraîneurs et des athlètes sont extraordinairement favorables, parce que nos capteurs leur donnent des renseignements sans précédent sur leur méthode d'entraînement, explique M. Walzak. Ils sont inondés de données qu'ils n'ont jamais pu obtenir auparavant. Cela devrait avoir d'immenses retombées sur leur rendement. »

Comme les Jeux d'été sont en cours, le Centre s'est attaqué à l'élaboration de systèmes de détection pour aider les skieurs de fond canadiens à se préparer aux prochains Jeux d'hiver. Par la suite, ces technologies ne seront pas qu'utiles aux athlètes. Elles pourront aussi améliorer les techniques de physiothérapie, d'ergothérapie et d'intervention en cas d'urgence, et ce, à l'avantage de tous les Canadiens.