Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
Symbol of the Government of Canada

Liens de la barre de menu commune

Des océans d’énergie

Sur la côte ouest de l'île de Vancouver, les surfeurs ne sont pas les seuls à se demander : « Où sont les vagues? » Brad Buckham, ingénieur en mécanique de la University of Victoria, produit des données qui pourraient un jour servir, non seulement à suivre la vague, mais à la convertir en électricité.

M. Buckham dirige le West Coast Wave Collaboration Project, qui vise à concevoir et à installer des balises qui collectent et analysent des données sur l'énergie des vagues. Chaque heure, la bouée transmet des données à haute résolution sur les vents, l'action des marées et les vagues. En outre, l'équipe de M. Buckham a construit un modèle informatique qui transforme les données brutes en descriptions très précises de la hauteur, des périodes et de la direction des vagues près du rivage.

« Nous découvrons que la force des vagues varie grandement d'un endroit à l'autre et d'une heure à l'autre au même endroit, explique M. Buckham. Dans certaines régions, la vague contient suffisamment d'énergie pour produire 10 kilowatts d'électricité, mais le lendemain, au même endroit, elle pourrait en produire 350. L'une des tendances les plus encourageantes est la différence saisonnière — la puissance des vagues est plus grande en hiver, la période où la demande d'énergie est la plus forte. »

Pour les collectivités côtières éloignées, l'énergie des vagues pourrait représenter une solution de remplacement intéressante au diesel. Cependant, en raison de la description imprécise de la ressource, il a été impossible de concevoir logiquement un convertisseur de l'énergie des vagues.

« Grâce aux outils fiables que nous avons mis au point dans le cadre de ce projet, nous sommes prêts à constituer une solide base de connaissances pour cette nouvelle industrie », conclut M. Buckham.