Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
Symbol of the Government of Canada

Liens de la barre de menu commune

Des applis disponibles en tout temps

Qu’il s’agisse d’afficher sur Facebook, de trouver le cappuccino le plus proche ou de vérifier la météo, les applications des téléphones intelligents sont des outils fiables de la vie moderne. Les consommateurs veulent qu’elles fonctionnent en tout temps et leur patience est mise à l’épreuve lorsqu’elles ou le serveur tombent en panne.

Professeur au Département de génie électrique et informatique de l’Université Concordia, Ferhat Khendek aide les entreprises à répondre à ces grandes attentes. Son équipe s’intéresse à une technologie appelée « intergiciel ». Lorsqu’on lui demande de décrire le rôle de cette technologie, M. Khendek le compare à celui d’un courtier – quelqu’un qui connaît vos objectifs, qui prend soin de vos biens et qui cherche la meilleure affaire pour vous permettre d’obtenir ce que vous voulez.

Comme la plupart des ordinateurs, les serveurs hôtes des applications logicielles ont des ratés qui nuisent au bon fonctionnement des applications. Si le premier serveur auquel votre téléphone tente de se connecter tombe en panne, l’intergiciel repère le problème éventuel et négocie une solution en trouvant un autre nœud qui vous donne ce que vous voulez : la disponibilité et la continuité du service. En d’autres mots, votre application Facebook s’ouvre dès que vous la démarrez, sans délai.

L’équipe de M. Khendek a travaillé à l’uniformisation des intergiciels dans le cadre d’un projet appelé Modeling and Automatic Generation of Information and Upgrade Campaigns (MAGIC). Ce projet financé par Ericsson et le CRSNG vise à accroître la disponibilité des applications.

« Je suis très fier du travail réalisé par l’équipe du projet MAGIC—les étudiants ont été phénoménaux : nous les appelons les “MAGICiens,” s’enthousiasme M. Khendek. Un grand nombre d’entre eux travaillent maintenant pour Ericsson et d’autres entreprises, afin de poursuivre les travaux qu’ils ont entrepris. C’est ce qui ressort de mieux de ce projet. »

À l’aide de fonds provenant d’une chaire de recherche industrielle du CRSNG, les chercheurs du projet MAGIC élaborent maintenant des moyens de mettre à niveau les applications sans interrompre le service, en vue de répondre encore mieux aux besoins des utilisateurs du sans‑fil qui veulent des applications fonctionnelles en tout temps.