Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
Symbol of the Government of Canada

Liens de la barre de menu commune

L’un des chercheurs les plus fréquemment cités

Les scientifiques et les ingénieurs du monde entier s’appuient sur les théories chimiques et les méthodes computationnelles de pointe d’Axel Becke pour faire progresser de nombreux secteurs, de la découverte de médicaments à la production d’énergie propre. Il n’est pas surprenant que ce professeur de chimie de la Dalhousie University soit l’un des chercheurs les plus fréquemment cités du monde.


Titulaire de la chaire de recherche Killam en informatique, M. Becke est reconnu pour avoir transformé la théorie de la fonctionnelle de la densité (DFT), qui est liée aux mouvements des électrons dans les atomes, les molécules et les solides, en outil de modélisation exact et pratique. Dans les années 1960 et 1970, les premiers calculs DFT visaient à décrire les métaux et d’autres solides, mais étaient trop peu précis pour être utiles en chimie computationnelle. Mais grâce aux améliorations apportées par M. Becke depuis le milieu des années 1980, il est possible d’en dériver une modélisation exacte DFT pour tout, des molécules simples aux systèmes biologiques complexes et aux matériaux de la prochaine génération.

Comme toute la matière repose sur les mouvements des électrons, les applications de la DFT sont infinies, entre autres dans les domaines de la chimie, de la biochimie, de la nanotechnologie, de la science des surfaces et de la science des matériaux. C’est pourquoi les travaux de M. Becke ont été cités 100 000 fois à ce jour, et ce nombre augmente d’environ 8 000 par année. Deux de ses articles se classent d’ailleurs parmi les 100 articles les plus cités de tous les temps : l’un parmi les 10 premiers (8e place) et l’autre, à la 25e place, Nature, vol. 514, no 7524, p. 550-553, (2014).

Les méthodes de M. Becke sont intégrées aux progiciels du monde entier et sont abondamment utilisées par les scientifiques, les ingénieurs et les entreprises. La DFT est aujourd’hui la méthode computationnelle la plus fréquemment utilisée pour prédire des structures, des niveaux d’énergie, des propriétés et des mécanismes en physique et en chimie. Les calculs DFT nécessitent beaucoup moins de temps machine et de mémoire que les calculs réalisés sans l’aide de la théorie. Cette popularité a valu au physicien théoricien Walter Kohn, qui en a établi les fondements en 1964-1965, le prix Nobel de chimie en 1998 (partagé avec le chimiste théoricien John Pople). Ce succès est dû en grande partie aux améliorations apportées à la théorie par M. Becke et à la création de stratégies computationnelles DFT novatrices.

La DFT fait l’objet d’une évolution fondamentale et continue, car il reste des applications physiques et chimiques complexes pour lesquelles la théorie n’a pas encore donné de résultats. C’est pourquoi M. Becke poursuit ses recherches sur les assises de la DFT.

Pour en savoir plus sur la recherche de M. Becke, veuillez lire son profil.