Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
Symbol of the Government of Canada

Liens de la barre de menu commune

Améliorer notre environnement

Des projets de recherche axés sur la découverte visent à améliorer l’environnement

On dit que tout ce que nous pouvons imaginer est réel. Lorsque l’imagination est mise à contribution, la créativité, la découverte et l’innovation se déchaînent. La créativité et l’innovation sont au cœur de tous les progrès en recherche, et le CRSNG sait que grâce au soutien de base et à la liberté qu’il donne, les meilleurs chercheurs du Canada pourront explorer leurs idées les plus prometteuses et réaliser des découvertes révolutionnaires.

Voici quelques exemples de projets de recherche prometteurs actuellement réalisés par des universités canadiennes :

Fonte du pergélisol et gaz à effet de serre

La professeure Isabelle Laurion du Centre Eau Terre Environnement de l’Institut national de la recherche scientifique, situé à Québec, poursuivra ses travaux sur les lacs et les mares formés par le dégel du pergélisol dans les régions nordiques. L’activité biologique des mares ainsi créées contribue à la libération de carbone dans l’atmosphère. Les travaux visent à déterminer l’effet des facteurs physiques et de l’activité microbienne de ces écosystèmes lacustres sur les émissions de gaz à effet de serre. Les résultats aideront à mieux estimer le rôle de ces facteurs et de cette activité sur le cycle global du carbone et à évaluer leur réaction aux changements climatiques.

Les changements climatiques passés et actuels

Bill Patterson, professeur de sciences géologiques à la University of Saskatchewan, située à Saskatoon, prélèvera des échantillons de sédiments lacustres afin de les analyser au laboratoire des isotopes de la Saskatchewan qui abrite la seule installation de micro‑usinage robotique 3D du monde. Il examinera les mollusques retirés des sédiments lacustres afin d’obtenir des données sur les températures saisonnières préhistoriques. Ces connaissances sont essentielles à la compréhension du climat passé et actuel qui permettra de mieux prédire les changements futurs.

Comprendre la zone écosensible de la moraine d’Oak Ridges

James Buttle, professeur de géographie à la Trent University, située à Peterborough, en Ontario, étudiera les modes d’utilisation du sol et les changements climatiques qui ont des retombées importantes sur les processus hydrologiques et les ressources en eau. Il examinera comment ces changements influent sur l’alimentation en eau souterraine et le débit des cours d’eau dans la zone écosensible de la moraine d’Oak Ridges située dans le sud de l’Ontario. Ces travaux correspondent à ses intérêts généraux pour les processus hydrologiques et hydrochimiques et leur réaction à la modification du paysage. Actuellement, M. Buttle s’intéresse aux effets de l’exploitation forestière sur l’eau du sol, l’eau souterraine et le débit d’eau dans divers paysages de l’Ontario.

Des nouvelles du Nunavut dans l’Extrême-Arctique canadien

Amanda Guy, doctorante au Département des sciences du sol de la University of Saskatchewan, située à Saskatoon, étudie la teneur en carbone des sols du Nunavut situés dans l’Extrême-Arctique canadien afin de mieux comprendre comment les changements climatiques peuvent affecter les déserts polaires du monde. Elle collabore avec des collègues australiens pour comparer ses résultats avec les conditions de l’Antarctique. Ces deux régions sont très différentes : il y a une certaine vie végétale dans les déserts polaires arctiques, alors que la vie se limite aux bactéries et aux mousses dans la région du pôle Sud.

Quand les études sur la glaciologie et le climat se rencontrent

Gwenn Flowers, titulaire d’une chaire de recherche du Canada et professeure de sciences de la Terre, et le groupe de glaciologie de la Simon Fraser University, établi au campus de Burnaby, en Colombie-Britannique, essaient de trouver le lien entre les changements survenus dans le climat et les glaciers. Ils étudient l’accumulation de neige sur les glaciers, l’écoulement de l’eau à travers et sous la glace, l’interaction des glaciers et des lacs et l’effet des changements climatiques sur ces derniers.