Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
Symbol of the Government of Canada

Liens de la barre de menu commune

Modification des politiques du CRSNG relatives aux nouveaux principaux fournisseurs de soins

Le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) est heureux d’annoncer une nouvelle option (à titre pilote) dans le cadre de sa politique de congé de maternité ou de congé parental. Suivant cette option, les titulaires d’une subvention à la découverte (SD) ou d’une subvention à la découverte axée sur le développement (SDD) peuvent prolonger la période de validité de leur subvention lorsqu’ils deviennent admissibles à prendre un congé de maternité ou un congé parental, mais refusent de se prévaloir d’un tel congé.

Auparavant, la politique de congé de maternité ou de congé parental du CRSNG permettait uniquement aux chercheurs qui se prévalaient d’un congé de maternité ou d’un congé parental de bénéficier d’une prolongation de la période de validité de leur SD ou SDD. S’ils décidaient de ne pas se prévaloir d’un tel congé, la période de validité de leur subvention n’était pas prolongée. Suivant la nouvelle option, à partir du 1er mars 2016, les chercheurs qui deviennent les principaux fournisseurs de soins immédiatement après la naissance ou l’adoption d’un enfant et qui sont admissibles à prendre un congé de maternité ou un congé parental, mais qui refusent de prendre un tel congé, pourraient bénéficier d’une prolongation d’un an de la période de validité de leur subvention.

Reconnaissant les pressions auxquelles sont soumis les chercheurs qui doivent gérer leurs travaux et leur carrière, en plus de répondre aux besoins en matière de garde d’enfant en bas âge, le CRSNG a modifié sa politique de congé de maternité ou de congé parental afin d’offrir davantage de possibilités de mieux équilibrer le travail et la vie personnelle. Ce changement à la politique s’ajoute à la mesure annoncée par le CRSNG l’année dernière qui vise à mieux aider les chercheurs à s’acquitter de leurs obligations familiales, et qui consiste à augmenter la durée du congé parental payé pour les étudiants de cycle supérieur et les stagiaires postdoctoraux, la faisant passer de quatre à six mois.