Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
Symbol of the Government of Canada

Liens de la barre de menu commune

Un projet de ballons prend son envol à la grandeur du Canada

Des équipes de toutes les régions du pays participent à l’expérience des ballons stratosphériques qui a vu le jour à la University of Regina.

Un projet de recherche ayant débuté à la University of Regina prend son envol et obtient de plus en plus d’appuis en Saskatchewan et jusque dans le Grand Nord canadien.

À la fin du mois dernier, des équipes de toutes les régions du pays ont lancé jusqu’aux confins de l’espace des ballons stratosphériques gonflés à l’hélium pour prendre des photos, enregistrer des vidéos et recueillir des données.

L’expérience nationale des ballons à haute altitude (HABEX – High-Altitude Balloon Experiment) est née de l’idée que les étudiants, les chercheurs et d’autres pourraient facilement effectuer des expériences en recherche atmosphérique et échanger leurs résultats.



« Nous sommes vraiment enchantés de la réaction jusqu’à maintenant et fiers que cette expérience nationale ait débuté à la University of Regina », a déclaré David Gerhard, professeur agrégé au Département d’informatique de l’établissement et l’un des instigateurs du projet.

« Des équipes nous envoient déjà des données, a-t-il ajouté, et elles échangent les résultats entre elles et avec d’autres groupes. »

Des équipes ont lancé leur ballon à Winnipeg, à Calgary, à Vancouver, à Toronto et à Inuvik, dans les Territoires du Nord-Ouest.

« Nous, les professeurs et les étudiants, avons eu beaucoup de plaisir à participer à cette expérience en haute altitude, tout en enregistrant de splendides vidéos tout à fait uniques de notre région, a souligné Matthew Dares de l’Aurora Research Institute à Inuvik, qui a lancé le ballon sous le regard des élèves de l’école secondaire locale East Three.

« Étonnamment, a renchéri M. Dares, nous avons réussi à récupérer le ballon. Mais il a fallu un trajet de deux heures et demie à l’aller et au retour en motoneige pour le retrouver dans le deuxième des lacs Husky. »

La University of Regina, qui a mis au point le système de vol ouvert utilisé pour l’expérience, donne des instructions sur la façon d’élaborer la trousse de vol.

« Il était auparavant difficile et coûteux de lancer un ballon dans l’espace et de récupérer la charge utile par la suite, a précisé David Gerhard. Mais n’importe qui peut maintenant mener cette expérience facilement grâce à la trousse et aux instructions élaborées par notre équipe d’étudiants. »

Ce projet national a pris naissance en 2013 dans un cours de M. Gerhard portant sur la construction de gadgets interactifs. Une équipe de quatre étudiants a alors lancé dans l’espace un ballon de sa fabrication.

« Le projet vise deux grands objectifs, a ajouté M. Gerhard. Il est important de recueillir des données sur l’atmosphère pour étudier les tendances des conditions météorologiques et suivre les changements atmosphériques. Mais le plus important à mes yeux, c’est de permettre à des gens ordinaires de participer à cette collecte de données. »

Pour connaître les toutes dernières nouvelles concernant HABEX, consultez le site web This link will take you to another Web site S2S (en anglais seulement).

HABEX a obtenu une aide financière essentielle du Programme PromoScience du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada, des sociétés Praxair (fournisseur d’hélium) et GlobalStar (dispositifs de localisation SPOT Trace), de l’association des anciens de la University of Regina et de Science Rendezvous.

This link will take you to another Web site Source : University of Regina (en anglais seulement)