Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
Symbol of the Government of Canada

Liens de la barre de menu commune

Le courant passe

La recherche axée sur la découverte au cœur d’une nouvelle collaboration entre la Dalhousie University et Tesla Motors.

Lorsque, à la mi-juin, une Tesla Model S a fait son apparition sur le campus de la Dalhousie University, les témoins étaient émerveillés de son moteur quasi silencieux et de ses formes épurées. Et lorsque l’établissement a scellé un tout nouveau partenariat avec Tesla Motors, c’est le milieu de la recherche qui est entré en effervescence.

Le 16 juin 2015, le cofondateur et agent technique principal de Tesla Motors, J.B. Straubel, a signé une entente de recherche avec le professeur Jeff Dahn et son groupe d’étudiants, de stagiaires postdoctoraux et de techniciens à la Faculté des sciences de la Dalhousie University dont les travaux de recherche portent sur les batteries au lithium-ion.

Le cofondateur et agent technique principal de Tesla Motors, J.B. Straubel, et le professeur Jeff Dahn de la Dalhousie University examinent une Model S de Tesla.

Cette collaboration inédite entre le principal fabricant d’automobiles électriques américain et l’université canadienne réunira les équipes de M. Dahn et du directeur de la technologie des batteries de Tesla, Kurt Kelty. Les deux équipes sont déterminées à tirer le plus d’énergie possible des batteries au lithium-ion et, ainsi, à proposer une solution solide dans la lutte contre le changement climatique.

Selon M. Dahn, qui est connu comme un pionnier du développement des batteries au lithium-ion, la meilleure façon de réduire les coûts consiste à augmenter la densité énergétique des batteries au moyen de matériaux améliorés : « Le but de notre groupe de chercheurs est d’augmenter la densité énergétique et la durée de vie des batteries au lithium-ion et, par le fait même, de faire baisser les coûts relatifs aux applications de stockage d’énergie dans les automobiles et le réseau électrique. »

Le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) est fier d’appuyer Jeff Dahn par l’entremise de diverses subventions depuis 1990 : les subventions à la découverte, les subventions de recherche et développement coopérative, les subventions de partenariat stratégique, les subventions d’outils et d’instruments de recherche, les subventions du Programme de formation orientée vers la nouveauté, la collaboration et l’expérience en recherche, les subventions du This link will take you to another Web site Partenariat automobile du Canada et les Prix Synergie pour l’innovation. Le CRSNG appuie également deux chaires dont M. Dahn est titulaire : la This link will take you to another Web site Chaire de recherche du Canada sur les matériels de piles et de cellules électrochimiques et, de concert avec 3M Canada, la Chaire de recherche industrielle CRSNG-3M Canada sur les matériaux perfectionnés pour accumulateurs.

« Je suis très reconnaissant de l’appui que m’ont apporté 3M Canada et le CRSNG au fil des ans, a affirmé M. Dahn. Nous avons connu beaucoup de succès ensemble avec la création de produits pour 3M Canada – un jalon dans ma carrière et celle de mes étudiants. » Pour M. Dahn, la principale réussite de ce partenariat réside dans la mise au point du matériau d’électrode positive à base de nickel-manganèse-cobalt, qui est aujourd’hui employé dans la grande majorité des véhicules et des outils électriques partout dans le monde.

This link will take you to another Web site Source : Dalhousie University (en anglais)