Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
Symbol of the Government of Canada

Liens de la barre de menu commune

Sur la bonne voie

De la recherche axée sur la découverte vise à atténuer le risque associé au transport de marchandises dangereuses

Le déraillement du train à Lac-Mégantic en 2013 a capté l’attention du monde entier, mettant en évidence le risque très élevé auquel le transport des marchandises dangereuses (HAZMAT) expose les personnes, les biens et l’environnement.

Ginger Ke, professeure adjointe en gestion des opérations à la Faculté d’administration des affaires de la Memorial University, a obtenu une subvention à la découverte pour trouver des moyens d’atténuer ce risque.

La subvention financera son programme de recherche intitulé « Transportation of Hazardous Materials: Management, Co-ordination, and Optimization », qui vise, comme l’explique Mme Ke, « à découvrir des approches applicables et opérationnelles pour atténuer le risque associé au transport de marchandises dangereuses ».
Ginger Ke a adopté une approche très pratique : en tirant parti des principes de la théorie du jeu, des mégadonnées et de l’optimisation mathématique, elle élaborera des modèles que les intervenants du secteur pourront mettre en œuvre. Ces modèles aideront les autorités réglementaires à atténuer le risque et les transporteurs de marchandises dangereuses à réduire les coûts.

D’après la professeure d’administration, ses travaux contribueront grandement à la recherche actuelle en approfondissant les débats scientifiques et en offrant des solutions concrètes. À son avis, en raison des répercussions environnementales considérables que peut entraîner un incident dans le cadre du transport de marchandises dangereuses, « le milieu universitaire s’est intéressé de près au domaine au cours des dernières décennies. Or, malgré les efforts consacrés par le passé au transport des marchandises dangereuses, il y a encore beaucoup à faire pour atténuer le risque ».

Les travaux de Mme Ke s’articulent autour de trois volets. Premièrement, la recherche met l’accent sur la dynamique action-réaction existant entre le gouvernement et les transporteurs de matières dangereuses selon laquelle le gouvernement prend une mesure (par exemple, il instaure un péage à un point particulier du réseau de transport) et le transporteur réagit (par exemple, il évite le péage en empruntant un autre itinéraire). Les deux parties atteignent alors leurs objectifs : le gouvernement empêche le transporteur de circuler dans une zone à risque particulièrement élevé et le transporteur évite toute augmentation de ses coûts indirects.

Deuxièmement, les conditions météorologiques extrêmes, les accidents de la circulation et les attentats terroristes peuvent avoir une incidence sur le transport des matières dangereuses, qui constitue déjà une activité précaire. C’est pourquoi Mme Ke créera un système de soutien permettant aux intervenants du secteur de suivre ces événements en temps réel.

Ginger Ke souligne qu’« il y a des incertitudes partout ». Le troisième volet de son étude vise donc à élaborer des cadres pour composer avec les aspects imprévisibles du transport des marchandises dangereuses, par exemple la congestion aux plaques tournantes du transport et l’exposition variable de la population.

D’après Mme Ke, ses travaux visent trois finalités importantes :

  • fournir aux intervenants concernés un cadre analytique et des indications en matière de gestion;
  • aider les autorités à élaborer des politiques pratiques et efficaces en matière d’atténuation du risque associé aux marchandises dangereuses;
  • élaborer des systèmes d’aide à la décision modulables reposant sur le paradigme des mégadonnées, qui permettra d’évaluer la stabilité et la souplesse des systèmes existants et de prendre en compte les conditions environnementales dynamiques en temps réel afin de favoriser des réactions avantageuses pour les transporteurs et les clients.

Source : This link will take you to another Web site Memorial University of Newfoundland (en anglais seulement)