Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
Symbol of the Government of Canada

Liens de la barre de menu commune

Pour aider les apiculteurs à s’occuper de leurs affaires

Neil Bertram, propriétaire de Bertram Honey Ltd., en avait assez des complications et du coût des techniques actuelles de récolte de la cire d’abeille.

En raison de la demande qui existe pour la cire d’abeille, non seulement dans l’industrie apicole, mais aussi dans d’autres industries (gomme à mâcher, cosmétiques, production alimentaire et produits pharmaceutiques), il voulait optimiser la quantité de cire extraite des cadres de ses ruches.

Comme d’autres apiculteurs, Neil Bertram plongeait les cadres de ses ruches dans l’eau bouillante pour faire fondre la cire, qu’il récupérait et pressait avant de l’envoyer à un établissement de traitement. L’apiculteur albertain s’était construit un fondoir à vapeur, mais avait besoin d’aide pour la mise au point finale et la commercialisation de l’appareil. Il a donc fait appel aux Services de recherche appliquée et d’innovation This link will take you to another Web site Applied Research and Innovation Services (ARIS) (en anglais seulement) du SAIT Polytechnic et leur a demandé de finaliser la mise au point de son fondoir, de le fabriquer et de le valider. 

Apiculteur de deuxième génération, Neil Bertram a travaillé avec la nouvelle équipe de chercheurs en agriculture culinaire et urbaine de l’ARIS à la mise au point d’un prototype économique, compact et durable de fondoir à vapeur destiné à récolter la cire des cadres des ruches. Le produit final sera reproductible à des fins de commercialisation, et aidera Bertram Honey Ltd. à exploiter une source de revenus supplémentaire. 

« J’espère présenter ce prototype commercialisable à l’industrie, » confie Neil Bertram. « Il conviendrait parfaitement aux entreprises apicoles de taille moyenne qui veulent prendre en charge l’extraction de la cire. »

Options pour les universités, les collèges et les entreprises afin d’établir des liens et de collaborer facilement. Aucun risque.

Source : This link will take you to another Web site Collèges et instituts Canada