Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
Symbol of the Government of Canada

Liens de la barre de menu commune

À la conquête de Washington


France A. Córdova, directrice de la National Science Foundation (NSF) et B. Mario Pinto

Au début de janvier 2016, le président du CRSNG, B. Mario Pinto, s’est rendu à Washington D.C. pour rencontrer, pendant une journée, divers représentants américains afin de promouvoir les objectifs du nouveau Plan stratégique de 2020 du CRSNG.

M. Pinto a rencontré séparément des représentants de la National Science Foundation (NSF) et du département américain de l’Énergie pour discuter des possibilités de partenariat canado-américain axé sur l’énergie propre et, plus précisément, la modernisation du réseau d’électricité de l’Amérique du Nord. Il a notamment été question de trouver des moyens d’intégrer au réseau le nombre grandissant de nouvelles technologies d’énergie propre, par exemple l’énergie éolienne et l’énergie solaire, et d’assurer la sécurité du réseau. Après ces rencontres, M. Pinto a communiqué avec un groupe de la University of Tennessee (Knoxville) qui est financé par la NSF et qui travaille dans ce domaine. En outre, il a récemment présenté un exposé plus détaillé à ce sujet à l’occasion de l’assemblée annuelle de l’American Association for the Advancement of Science (AAAS), qui s’est également déroulée à Washington, en février 2016.

Plusieurs autres thèmes du plan stratégique ont été abordés pendant les rencontres, notamment le travail qui est en cours pour créer et favoriser la diversité en sciences, travail fortement appuyé par la directrice de la NSF, France A. Córdova. Le sujet de la culture scientifique a aussi fait l’objet de discussions pendant les rencontres avec les représentants de l’AAS et du département de l’Énergie. Le directeur général de l’AAAS, Rush Holt, a souligné l’importance de la diplomatie scientifique en vue d’améliorer les relations entre les États-Unis et Cuba. Tous convenaient que le succès de la diplomatie scientifique repose sur une valorisation de la culture scientifique et un engagement en ce sens de part et d’autre.

Ces rencontres n’étaient que les premières de la série que tiendra M. Pinto, non seulement à Washington D.C., mais aussi dans d’autres pays, dans le but d’ancrer le lancement du plan stratégique dans l’avenir.