Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
Symbol of the Government of Canada

Liens de la barre de menu commune

Foire aux questions : concours de subventions à la découverte

Comment les résultats du concours de 2012 se comparent-ils aux résultats des concours des années antérieures?

Le nombre de demandes de subventions à la découverte semble se stabiliser. Le CRSNG a reçu 3 477 demandes cette année, soit cinq de moins que dans le cadre du concours de 2011. Le taux de réussite du Programme de subventions à la découverte a augmenté dans toutes les catégories par rapport à 2011 et demeure au-dessus des lignes directrices du CRSNG. Plus précisément, le taux de réussite des chercheurs établis qui présentent une demande de renouvellement a augmenté, pour passer de 74 p. 100 à 78 p. 100. Le taux de réussite des chercheurs établis qui ne détenaient pas de subvention a également augmenté, pour passer de 33 p. 100 à 36 p. 100. Le taux de réussite des chercheurs en début de carrière est passé de 54 p. 100 à 62 p. 100, ce qui demeure bien au-dessus du taux de 50 p. 100 visé par le CRSNG. Le nombre total de subventions accordées est passé de 2 002 à 2 161. Pour obtenir de plus amples renseignements, consultez les statistiques.


Pourquoi le CRSNG sépare-t-il le processus de cotation de la recommandation de financement?

Cette pratique élimine les antécédents du candidat en matière de financement en tant que facteur servant à déterminer le financement, ce qui permet aux évaluateurs d’évaluer une demande en fonction de son mérite actuel. Il s’agit d’un aspect fondamental visant à rendre le système actuel plus objectif et plus apte à appuyer les chercheurs ayant fait des contributions exceptionnelles. Il s’agit d’une pratique exemplaire adoptée par la plupart des organismes de financement de la recherche du monde entier.


Qui décide des niveaux de financement pour les candidats retenus?

Après que les demandes ont été évaluées en fonction des trois critères de sélection du Programme de subventions à la découverte, elles sont placées dans des catégories de financement selon leurs cotes. Ensuite, le comité directeur de chacun des groupes d’évaluation formule des recommandations indépendantes au sujet du niveau de financement approprié à assigner à chaque catégorie, en consultation avec les employés du CRSNG. Chaque comité directeur se compose du président de groupe et des présidents des sections du groupe d’évaluation, qui ont eux aussi participé au processus d’évaluation. Les comités directeurs ont la tâche importante et difficile de formuler des recommandations qui représentent un juste équilibre entre le nombre de candidats retenus et la valeur moyenne des subventions, tout en respectant le budget disponible. La décision de financement revient au bout du compte au CRSNG, mais les décisions sont entérinées par les comités directeurs.


Quels autres facteurs ont influencé les taux de réussite et la valeur des subventions dans le cadre du concours de 2012?

Le financement est accordé en fonction du mérite. Par conséquent, le nombre de candidats ayant présenté une demande au concours et leur dossier de réalisations ont une incidence sur le taux de réussite. Pour les chercheurs en début de carrière, le CRSNG vise un taux de réussite d’au moins 50 p. 100 puisqu’il considère qu’il est important de permettre à ces candidats de lancer leurs programmes de recherche.


Pourquoi les niveaux moyens des subventions varient-ils d’un groupe d’évaluation à l’autre?

Les niveaux des subventions visent à refléter les coûts relatifs de la recherche d’une discipline à l’autre. Les niveaux actuels sont fondés en grande partie sur des valeurs précédentes, et ont été influencés par des exercices de réaffectations antérieurs. Le CRSNG a demandé au Conseil des académies canadiennes d’évaluer les indicateurs de rendement utilisés pour la recherche fondamentale. Le CRSNG a l’intention d’adopter une nouvelle méthodologie une fois que le rapport de cette évaluation sera publié, ce qui devrait être fait au milieu de l’exercice 2012. Le rapport fournira au CRSNG des indicateurs et des outils de mesure, en plus de suggestions sur la façon de les mettre en œuvre. Le CRSNG tiendra également compte de la rétroaction du milieu de la recherche et d’autres sources alors qu’il cernera les meilleurs mécanismes et indicateurs sur lesquels se fonder pour les décisions relatives aux affectations budgétaires.


Le CRSNG a-t-il modifié le processus depuis sa mise en œuvre en 2009?

Le CRSNG a suivi de près les résultats découlant de la mise en œuvre de ces nouveaux processus. Des ajustements mineurs ont déjà été apportés en réponse aux deux premiers concours, et le CRSNG continuera à perfectionner le système.


Pourquoi le CRSNG met-il beaucoup l’accent sur le critère de sélection se rapportant à la formation de personnel hautement qualifié (PHQ)?

La formation de PHQ a toujours été un facteur important dans l’évaluation que fait le CRSNG du mérite d’une demande. En effet, les universités et les professeurs indiquent toujours que les étudiants qu’ils forment sont leur contribution la plus importante en ce qui concerne la recherche et l’innovation.


Comment les demandes provenant des chercheurs en début de carrière sont-elles traitées dans le cadre du système d’évaluation par les pairs?

Le CRSNG est résolu à appuyer les chercheurs en début de carrière qui ont la formation et l’expertise voulues pour faire une contribution très utile à la recherche, et il estime qu’il est important de permettre à ces chercheurs de démontrer leur capacité à faire des contributions de qualité à la recherche et à la formation. Les demandes sont évaluées en fonction des mêmes exigences pour les trois critères de sélection. Le CRSNG reconnaît que les chercheurs en début de carrière n’ont peut-être pas eu l’occasion de faire le même niveau de contributions à la recherche ou à la formation que les chercheurs chevronnés. Le CRSNG tient compte de cette situation en établissant un seuil de qualité différent pour les chercheurs en début de carrière. Le CRSNG vise à appuyer au moins 50 p. 100 de chercheurs en début de carrière pourvu qu’ils présentent des demandes de qualité. En fait, le CRSNG dépasse constamment cette cible. Le CRSNG affecte actuellement 7,5 millions de dollars par année, sous forme de suppléments, à l’amélioration des subventions à la découverte destinées aux chercheurs en début de carrière. À la suite de consultations, les chercheurs en début de carrière ont été cernés comme le groupe qui bénéficierait le plus de ressources supplémentaires. Les suppléments auront un effet de catalyseur pour les projets de ces chercheurs, en permettant à ces derniers de réunir, dès le début du projet, de solides équipes de recherche et d’établir des programmes de recherche de grande qualité.


Le système d’évaluation par les pairs permet-il aux chercheurs prometteurs en début de carrière d’accroître leur niveau de financement rapidement?

Le système d’évaluation par les pairs est suffisamment souple pour permettre à tous les candidats, à n’importe quel stade de leur carrière, de recevoir des fonds supplémentaires en fonction du niveau d’excellence dont ils font preuve dans leur demande.


Quelle est la répartition des demandes par « catégorie de qualité »?

Suite à l’évaluation par les pairs, les demandes sont classées dans 16 catégories de qualité selon leur mérite dans les trois critères de sélection : l’excellence du chercheur (EdC), le mérite de la proposition (MdP) et la contribution à la formation de personnel hautement qualifié (PHQ). La figure ci-dessous indique la répartition des demandes des chercheurs en début de carrière (CDC)*, des chercheurs établis qui renouvellent leur subvention (CE-R) et des chercheurs établis qui ne détenaient pas de subvention au moment de la présentation de leur demande (CE-DPS) pour la période de 2009 à 2011.

Si le budget le permet, le CRSNG vise à appuyer des chercheurs établis* classés dans la catégorie J (ce qui correspond à la cote Élevé pour trois critères ou l’équivalent) et des chercheurs en début de carrière qui ont été classés dans les catégories K ou L.

Figure 1. Répartition des demandes par catégorie de qualité pour chaque catégorie de candidats
Figure 1. Répartition des demandes par catégorie de qualité pour chaque catégorie de candidats

* Les chercheurs en début de carrière sont des candidats dont le premier poste admissible à l’université a commencé il y a moins de deux ans et qui n’ont pas d’expérience de recherche indépendante en milieu universitaire ou non universitaire. Les autres candidats sont considérés comme des chercheurs établis.


Comment les demandes provenant des chercheurs en début de carrière sont-elles traitées dans le cadre du système d’évaluation par les pairs?

Le CRSNG est résolu à appuyer les chercheurs en début de carrière (CDC)* qui ont la formation et l’expertise voulues pour faire une contribution utile à la recherche, et il estime qu’il est important de permettre à ces chercheurs de démontrer leur capacité à faire des contributions de qualité à la recherche et à la formation.

Bien que les demandes des CDC soient évaluées en fonction des trois mêmes critères de sélection, le CRSNG reconnaît que ces chercheurs n’ont peut-être pas eu l’occasion de faire le même niveau de contribution à la recherche ou à la formation que des chercheurs établis. Le CRSNG tient compte de cette situation en établissant un seuil de qualité différent pour les CDC. Le CRSNG vise à appuyer au moins 50 p. 100 de CDC pourvu qu’ils présentent des demandes de qualité. En fait, le CRSNG dépasse constamment cette cible. Le CRSNG affecte actuellement 7,5 millions de dollars par année des fonds qu’il a reçus dans le budget fédéral de 2011 pour accroître le niveau des subventions à la découverte qui sont destinées aux CDC. À la suite de consultations, les CDC ont été cernés comme le groupe qui bénéficierait le plus de ressources supplémentaires. Les suppléments auront un effet de catalyseur pour les projets de ces chercheurs, en permettant à ces derniers de réunir, dès le début du projet, de solides équipes de recherche et d’établir des programmes de recherche de grande qualité.

* Les chercheurs en début de carrière sont des candidats dont le premier poste admissible à l’université a commencé il y a moins de deux ans et qui n’ont pas d’expérience de recherche indépendante en milieu universitaire ou non universitaire. Les autres candidats sont considérés comme des chercheurs établis.


Le critère relatif au PHQ pose-t-il un défi pour les petites universités?

Le CRSNG a analysé les résultats du concours de 2011 afin de déterminer les tendances dans les cotes qui avaient été attribuées aux demandes classées dans la catégorie K, qui est habituellement la première à ne pas être financée pour les chercheurs établis. Le classement dans la catégorie K correspond généralement à recevoir deux cotes Élevé et une cote Modéré. D’autres combinaisons, comme une cote Très élevé, une cote Élevé et une cote Insuffisant ou deux cotes Modéré et une cote Très élevé, représentent le reste des cas.

Figure 2. Occurrence des diverses combinaisons pour les demandes des universités de grande, de moyenne et de petite taille
Figure 2. Occurrence des diverses combinaisons pour les demandes des universités de grande, de moyenne et de petite taille

MEE=Modéré pour l’excellence du chercheur (EdC), Élevé pour le mérite de la proposition (MdP), Élevé pour la contribution à la formation de PHQ
EME= Élevé pour l’excellence du chercheur (EdC), Élevé pour le mérite de la proposition (MdP), Élevé pour la contribution à la formation de PHQ
EEM= Élevé pour l’excellence du chercheur (EdC), Élevé pour le mérite de la proposition (MdP), Élevé pour la contribution à la formation de PHQ

Pour les universités de toutes les tailles, la combinaison de cotes la plus fréquente était EME (c.-à-d. Élevé pour l’excellence du chercheur, Modéré pour le mérite de la proposition et Élevé pour la contribution à la formation de PHQ). La moitié des demandes se retrouvent dans la catégorie K en raison du critère du Mérite de la proposition.


Les gens. La découverte. L'innovation.