Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
Symbol of the Government of Canada

Liens de la barre de menu commune

Ancien lauréat
Bourse commémorative E.W.R. Steacie de 2001

Simaan AbouRizk

Génie civil

University of Alberta


Simaan AbouRizk
Simaan AbouRizk

Une façon moderne de construire les pyramides Il aura fallu des milliers d'années, mais Simaan AbouRizk, lui, y est parvenu : il a mis au point une technique d'avant-garde pour construire les pyramides. Les simulations informatiques que ce chercheur en construction sont d'un précieux apport pour d'innombrables secteurs - depuis l'industrie sidérurgique jusqu'à celle de la construction - puisqu'elles les aident ainsi à perfectionner leurs techniques et à accroître la rentabilité de leurs activités. Il s'agit là d'une recherche de pointe qui a valu à ce scientifique de l'Université de l'Alberta une Bourse Steacie 2001 du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie, l'une des distinctions honorifiques les plus prestigieuses en sciences et en génie décernées au Canada.

Jusqu'à tout récemment, la recherche dans le domaine de la construction était en grande partie une utopie. Occupées à creuser et à bâtir, les entreprises du domaine ne s'arrêtaient pas à réfléchir pour trouver les façons de faire les plus efficientes.

« Les techniques de construction n'ont pas beaucoup changé depuis l'époque des pharaons, déclare Simaan AbouRizk, qui a quitté le Liban pour émigrer au Canada, si ce n'est que ces derniers avaient recours aux esclaves et que nous, nous payons nos travailleurs. En fait, les plus grands changements touchent les matériaux et les machines, non les méthodes elles-mêmes. »

Depuis ses débuts à l'Université de l'Alberta, en 1990, il s'est attelé à un double défi : mener à bien sa recherche et convaincre l'industrie de la construction et d'autres secteurs de la valeur de ses travaux. Il y est parvenu avec brio. Et sa chaire de recherche est maintenant cofinancée par le CRSNG et l'industrie albertaine de la construction.

Son succès est attribuable notamment au fait qu'il a su adapter les outils de simulation informatique qu'il a conçus, dont le nombre dépasse 25, aux besoins et à la « vision du monde » des utilisateurs.

« L'interface utilisateur est extrêmement importante », indique-t-il. Plutôt que de faire appel à des symboles génériques, ses logiciels utilisent des icônes du monde réel. Pour simuler la fabrication de granulats, par exemple, ils intègrent des icônes de concasseurs de pierre, de tamis et de transporteurs à courroie.

Bien que les objectifs de recherche de Simaan AbouRizk soient centrés sur la recherche fondamentale à long terme, il déclare que ses outils de simulation doivent présenter un intérêt immédiat pour les utilisateurs en les aidant à accroître leur productivité.

Et les outils de simulation excellent dans cette mission. Prenons à titre d'exemple son logiciel Simphony, qui sert actuellement à préparer l'exploitation d'une mine albertaine à ciel ouvert, afin de calculer la façon optimale d'enlever les millions de mètres cubes de mort-terrain - c'est-à-dire le terrain stérile et la roche qui recouvrent le gisement. Comme les camions utilisés coûtent environ 4 millions de dollars chacun, « il est de la plus haute importance d'avoir une idée de la taille optimale du parc de véhicules, afin de trouver un juste équilibre entre les excavatrices et les camions », déclare Simaan AbouRizk.

La Bourse Steacie du CRSNG que ce chercheur a reçue l'aidera à atteindre son objectif actuel : inciter la plupart des entreprises de construction de l'Alberta à adopter le logiciel de simulation informatique d'ici 2007.

« Maintenant, c'est un rêve que partage l'industrie de la construction, ajoute-t-il. Nous avons réussi à convaincre les dirigeants en leur permettant de s'approprier l'activité de recherche. Désormais, ils sont résolus à en assurer le succès. »