Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
Symbol of the Government of Canada

Liens de la barre de menu commune

Ancien lauréat
Bourse commémorative E.W.R. Steacie de 1998

Louis Taillefer

Physique

Université McGill


M. Thomas A. Brzustowski, président du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) a annoncé aujourd'hui la remise d'une bourse commémorative E.W.R. Steacie 1998, un des plus grands honneurs auxquels puisse accéder un chercheur canadien, à Louis Taillefer, professeur de physique à l'Université McGill.

« Le professeur Taillefer est un expert international dans l'un des domaines les plus « branchés » de la science : la course à la compréhension et à la description des propriétés physiques de matériaux supraconducteurs non traditionnels, a indiqué M. Brzustowski. Certains de ces nouveaux matériaux perdent leur résistance électrique à des températures supérieures à celles des autres supraconducteurs. Cette caractéristique leur confère un avantage, car les supraconducteurs traditionnels doivent être refroidis à des températures avoisinant le zéro absolu, d'où leur aspect non pratique pour la plupart des applications. On espère utiliser ces nouveaux matériaux de maintes façons, comme composants d'ordinateur qui ne dégagent aucune chaleur, aimants ultra-efficaces et puissants, et « filaments » de transmission sans perte électrique.

« Grâce à des spécialistes de la matière condensée comme le professeur Taillefer, l'utilisation de ces supraconducteurs connaîtra de l'essor, a indiqué M. Brzustowski. Le professeur Taillefer a fait progresser nos connaissances sur les propriétés des supraconducteurs de manière exceptionnelle. »

Félicitant à son tour le boursier, l'honorable Ron Duhamel, Secrétaire d'État (Sciences, Recherche et Développement ) a tenu à souligner que les réalisations du professeur Taillefer, à l'instar de professeurs universitaires de son talent, contribuent à tracer la voie d'un avenir prometteur pour tous les Canadiens. La recherche et l'innovation sont essentielles au cheminement du Canada vers le nouveau millénaire.

Louis Taillefer doit surtout son succès à ses compétences de premier ordre en physique expérimentale et à son talent extraordinaire dans la fabrication de cristaux supraconducteurs d'une pureté et d'une perfection inégalées. Il applique diverses techniques de son cru, expérimentales et ultraperfectionnées, à ces mêmes cristaux pour leur découvrir des propriétés physiques particulières. De plus, il met généreusement ses échantillons à la disposition d'autres chercheurs. Enfin, soulignons que récemment il a réussi à observer un nouveau comportement chez les électrons de deux supraconducteurs : l'oxyde de yttrium-barium-cuivre et le fermion lourd du métal uranium-platine-3.

Les communications scientifiques du professeur Taillefer suscitent énormément de respect chez la communauté scientifique internationale. En 1997, il a fait paraître 5 articles dans Physical Review Letters et un, dans Nature, les deux plus prestigieuses publications dans le domaine. Bien que la plupart de ses expériences soient effectuées à basse température dans les installations qu'il a construites à l'Université McGill, plusieurs de ses projets reposent sur une collaboration internationale à de grandes installations dotées de faisceau de neutrons et de synchrotrons. Depuis 1992, il est chercheur associé au Programme de supraconductivité de l'Institut canadien des recherches avancées.

Par ailleurs, son appui aux jeunes chercheurs sort de l'ordinaire. Au cours des cinq dernières années, il a supervisé les projets de recherche de 17 étudiants au premier cycle. Tous les treize qui ont terminé leur baccalauréat sont aux études supérieures, et 11 d'entre eux ont choisi de suivre les traces de leur mentor et de se tourner vers la matière condensée. La présence du professeur Taillefer attire à McGill des étudiants et des adjoints de recherche de très haut calibre. Soulignons que l'ensemble de ses étudiants au doctorat se sont vu accorder une bourse du CRSNG.

La Bourse Steacie permettra à M. Taillefer d'explorer les avenues que laissent entrevoir ses travaux récents sur le transport de l'énergie thermique. Il espère également figurer parmi les précurseurs à utiliser la spectroscopie des ultrasons comme nouvelle technique dans l'étude des propriétés électroniques des supraconducteurs à haute température.

La bourse Steacie du CRSNG, dont au plus quatre sont décernées annuellement, honore des chercheurs universitaires qui se démarquent à l'échelle internationale pour leurs contributions extraordinaires en sciences ou en génie. En vertu des conditions liées à cette bourse, le CRSNG remettra à l'Université McGill l'équivalent du salaire du professeur Taillefer au cours des deux prochaines années. Cette bourse permettra au professeur Taillefer de se libérer de ses autres obligations envers l'Université, de se consacrer entièrement à ses travaux innovateurs, et d'obtenir ainsi la possibilité de toucher d'autres subventions majeures du CRSNG.

Les trois autres boursiers Steacie 1998 sont Sara Iverson, département de biologie de l'Université Dalhousie; Jonathan Schaeffer, département d'informatique de l'Université de l'Alberta; et Michael Ward, département de mathématiques de l'Université de la Colombie-Britannique.

La bourse E.W.R. Steacie du CRSNG sera remise aux lauréats par son excellence, le très honorable Roméo LeBlanc, Gouverneur général du Canada, à l'occasion d'une cérémonie qui se déroulera à Rideau Hall, à Ottawa, le 27 avril prochain.

Le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada est l'organisme national chargé d'effectuer des investissements stratégiques dans la capacité scientifique et technologique du Canada. Le CRSNG appuie la recherche fondamentale universitaire par l'entremise de subventions de recherche, les projets de recherche dans le cadre de partenariats universités-industrie, ainsi que la formation de personnel hautement qualifié dans ces deux secteurs d'activités.