Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
Symbol of the Government of Canada

Liens de la barre de menu commune

Ancien lauréat
Bourse commémorative E.W.R. Steacie de 1997

C. Ross Ethier

Génie mécanique et industriel

University of Toronto


Déjà quand il était étudiant de premier cycle, Ross Ethier pratiquait le génie avec un oeil sur la médecine. Dans sa thèse de quatrième année, il a combiné les deux sciences et ne l'a jamais regretté. Le professeur Ethier, qui enseigne le génie mécanique à l'Université de Toronto, explique son intérêt de façon fort succincte : « J'ai été accroché. » En reconnaissance de sa contribution à la recherche canadienne, il a récemment obtenu une importante distinction canadienne en sciences et en génie - une Bourse Steacie décernée par le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie.

Ross Ethier travaille actuellement à trois grands projets, tous dans le domaine de la mécanique des fluides biologiques. Le premier sujet d'étude porte sur le glaucome, un état créé par l'accumulation de pression dans l'oeil qui, lorsqu'elle atteint un niveau dangereux, peut causer la nécrose du nerf optique. Les dommages sont irréversibles et la personne finit par devenir aveugle.

« Il existe des médicaments qui réduisent la pression dans l'oeil, explique le professeur Ethier. Mais si nous comprenons pourquoi il y a accumulation de pression en premier lieu, nous pourrons concevoir des médicaments plus efficaces. »

« Nous avons récemment constaté qu'un aspect considéré important par les chercheurs dans ce domaine, y compris mon propre groupe, n'était probablement qu'un artefact associé à la méthode de préparation des tissus. Maintenant que nous sommes sur la bonne voie, je veux trouver de nouvelles façons de visualiser les tissus, afin de réellement savoir ce qui se passe. »

Autre domaine d'étude du professeur Ethier : l'écoulement du sang dans les artères. L'expérience démontre qu'il y a quelque chose dans le mode d'écoulement sanguin qui favorise le développement des maladies artérielles. « Si nous trouvons de quoi il s'agit, nous pourrons alors transmettre cette information aux concepteurs de médicaments », d'ajouter le professeur Ethier.

« Mais le problème, c'est la grande complexité des modes d'écoulement. Mon groupe utilise des outils informatisés afin de simuler l'écoulement du sang et de concevoir de meilleurs algorithmes pour l'analyser. »

Le troisième domaine d'intérêt du professeur Ethier est l'ultrafiltration, qui est une forme de pompage, au travers d'un filtre, d'une solution de polymères, qui sont de longues chaînes de molécules. Les cartilages constituent un tel filtre, et plusieurs maladies humaines graves, comme l'arthrite, sont associées à des modifications aux cartilages. L'équipe de recherche du professeur Ethier a réalisé l'analyse technique de ce processus et applique présentement les résultats à la modélisation des cartilages.

« La recherche peut être quelque chose de très frustrant, déclare Ross Ethier. Vous pouvez vous buter à un problème pendant des années. Mais lorsque vous finissez par vraiment comprendre ce qui se passe, lorsque vous pouvez dire Oui ça y est, j'ai compris, rien alors ne peut remplacer le sentiment d'exaltation que vous éprouvez. »