Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
Symbol of the Government of Canada

Liens de la barre de menu commune

Ancien lauréat
Bourse commémorative E.W.R. Steacie de 1997

Robert Tibshirani

Biostatistique

University of Toronto


Le monde de la science est bruyant. Et c'est justement ce que le professeur Robert Tibshirani tente de filtrer - le bruit. Professeur de statistique à l'Université de Toronto, il utilise les statistiques afin de trouver des structures dans les variations aléatoires (le « bruit ») des données. Et, de fait, il les trouve. Ses recherches lui ont acquis une réputation internationale, et lui ont valu une importante distinction canadienne en sciences et en génie - une Bourse Steacie, décernée par le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie.

Dans l'un de ses projets, le professeur Tibshirani conçoit des techniques statistiques pour un nouveau système informatisé d'analyse de clichés mammaires. Ce système aidera les radiologistes à diagnostiquer les tumeurs sur les clichés, une tâche difficile. Le professeur Tibshirani collabore également avec une entreprise canadienne et un groupe d'informaticiens de l'Université de Toronto afin de concevoir de nouvelles façons, pour les diabétiques, de surveiller leur taux de sucre dans le sang. L'équipe espère ainsi remplacer les tests sanguins quotidiens par un appareil qui détermine le taux de glucose par simple balayage du doigt au moyen d'un faisceau de lumière infrarouge.

« Dans ces deux applications, les données sont extrêmement nombreuses et variables, explique le professeur Tibshirani. Nous utilisons les statistiques afin de trouver la signification des données, d'éliminer le bruit et d'obtenir, en définitive, de l'information utile. »

Une partie de ces travaux repose sur les méthodes d'amorçage, une technique simple et polyvalente qui permet de tester la précision des estimations, et qui fait appel à la puissance de l'informatique en remplacement de l'analyse théorique. C'est d'ailleurs le professeur Tibshirani qui a rédigé l'ouvrage décrivant ces méthodes, en collaboration avec leur inventeur, Bradley Efron.

Au cours des dernières années, les travaux de M. Tibshirani l'ont amené à travailler avec l'informaticien Geoffrey Hinton, de l'Université de Toronto. Ce dernier est un pionnier dans le domaine des réseaux neuronaux, qui sont de puissants outils de modélisation des systèmes complexes, utilisés surtout par les informaticiens.

« Ma collaboration avec Geoff Hinton a été des plus rafraîchissantes, de déclarer le professeur Tibshirani. Les statisticiens ont tendance à être très prudents à l'égard des problèmes appliqués qu'ils étudient et des outils informatiques qu'ils utilisent. Les informaticiens comme Geoff et ses étudiants m'ont appris à être plus audacieux. »

En fait, M. Tibshirani travaille maintenant avec deux collègues de Stanford à la rédaction d'un ouvrage présentant les statistiques et les réseaux neuronaux dans un cadre commun, pouvant être utilisé à la fois par les statisticiens et les informaticiens.