Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
Symbol of the Government of Canada

Liens de la barre de menu commune

Programme de chaires pour les femmes en sciences et en génie


Avis concernant l’accessibilité : Si vous ne pouvez pas accéder au contenu, veuillez communiquer avec le Service de dépannage des services électroniques à webapp@nserc-crsng.gc.ca ou au 613-995-4273. Indiquez dans votre message votre adresse de courriel et votre numéro de téléphone.


Aperçu
Durée Cinq ans, un renouvèlement
Date limite Appel de propositions pour les régions de l’Ontario et des Prairies : les demandes doivent être reçues au plus tard à 20 h (HE) le 8 octobre 2019.
Pour faire une demande Voir ci-dessous
Formulaires de demande Pour visualiser les formulaires et les instructions, sélectionnez Formulaires en format PDF et instructions générales.

Pour créer un CV commun canadien, cliquez sur This link will take you to another Web site CV commun canadien.

Pour remplir le formulaire 183A et le Formulaire de modalités de présentation des demandes, cliquez sur les liens ci-dessus.
Ressources Voir ci-dessous
Titulaires d’une chaire Titulaires actuelles
Anciennes titulaires

Introduction

Le Programme de chaires du CRSNG pour les femmes en génie, lancé en 1989, a été élargi en 1996 et est devenu le Programme de chaires pour les femmes en sciences et en génie (CFSG). Le but du programme consiste à accroitre le niveau de participation et le maintien en poste des femmes en sciences et en génie et à proposer des modèles aux femmes qui œuvrent dans ces domaines et qui envisagent d’y faire carrière. Le Programme de CFSG est un programme régional qui prévoit l’octroi d’une chaire dans les régions de l’Atlantique, du Québec, de l’Ontario, des Prairies et de la Colombie-Britannique et du Yukon.

Objectifs du programme

  1. Élaborer, mettre en œuvre et communiquer des stratégies destinées à accroitre le niveau de participation et le maintien en poste des étudiantes et des femmes faisant carrière en sciences et en génie, en tenant compte des caractéristiques intersectionnelles (p. ex., âge, niveau d’éducation, orientation sexuelle, statut d’Autochtone, situation de handicap, langue, race, origine ethnique, culture etc.). Ces stratégies comprennent notamment :

    • encourager les jeunes filles fréquentant une école primaire ou secondaire à envisager une carrière en sciences et en génie;
    • augmenter le nombre de femmes inscrites à des programmes de premier, deuxième et troisième cycles en sciences et en génie dans les établissements d’enseignement postsecondaire canadiens;
    • accroitre la visibilité et le taux de maintien des femmes à des postes en sciences et en génie;
    • éliminer les obstacles auxquels se heurtent les femmes et les membres d’autres groupes sous-représentés ou désavantagés souhaitant faire carrière en sciences et en génie;
    • promouvoir l’intégration des étudiantes et des femmes faisant carrière au sein du milieu universitaire ou à l’extérieur;
    • tenir compte de l’équité, de la diversité et de l’inclusion (EDI) en tant que composantes essentielles de la recherche et de la formation.

  2. Proposer des modèles de chercheuses émérites et renommées en sciences et en génie.
  3. Élaborer et mettre en œuvre une stratégie de communication et de réseautage destinée à assurer une diffusion régionale et nationale de façon à accroitre les possibilités s’offrant aux femmes en sciences et en génie.

Modalités d’appui

Les chaires peuvent être établies dans n’importe quelle université canadienne admissible aux programmes du CRSNG située dans l’une des régions désignées. Les titulaires d’une chaire sont nommées pour un mandat de cinq ans, renouvelable pour une période supplémentaire de trois à cinq ans.

Fonds de contrepartie

Le CRSNG versera un montant initial de 40 000 $ par année. De plus, il versera un montant égal aux contributions en nature et en espèces de l’université d’accueil et des organismes d’appui jusqu’à concurrence de 70 000 $ par année, pour un total de 110 000 $ par année. Les contributions en nature peuvent prendre la forme de temps de personnel, de salaires, d’équipement et d’autres ressources fournies par les organismes d’appui.

Remarque : Si, après avoir entrepris ses activités, la titulaire d’une chaire obtient un appui financier accru, le CRSNG ajustera son montant initial jusqu’à concurrence du maximum de 70 000 $. La demande de ces fonds supplémentaires doit être accompagnée d’une description complète des changements qui seront réalisés à l’aide de ces fonds et d’un budget révisé.

Pour aider les titulaires d’une CFSG à poursuivre des activités de recherche de grande qualité pendant la durée de la chaire, le CRSNG versera un montant de 25 000 $ en contrepartie d’une contribution en espèces de 20 000 $ versée par l’université d’accueil à l’appui d’un stagiaire postdoctoral ou d’un ingénieur-chercheur.

Sommaire des fonds annuels versés aux titulaires d’une CFSG

  Contributions du CRSNG Contributions de l’université Contributions des partenaires
Montant initial 40 000 $ s. o. s. o.
Contrepartie (contributions en nature ou en espèces) Jusqu’à 70 000 $ Illimitée1
Appui pour un stagiaire postdoctoral ou un ingénieur-chercheur 25 000 $ 20 000 $
(minimum)2
s. o.
Total Jusqu’à 135 000 $ Illimitée Illimitée


1 Le CRSNG fournira jusqu’à 70 000 $ en fonds de contrepartie.
2 Le CRSNG fournira 25 000 $ si l’université d’accueil fait une contribution minimale de 20 000 $.

Organismes d’appui

Les organismes d’appui peuvent être des organismes du secteur privé ou du secteur public, des universités (autres que l’université d’accueil), des collectivités ou des particuliers. La demande doit comprendre au moins un organisme d’appui du secteur privé ou du secteur public (qui fait une contribution en espèces ou en nature).

La collaboration avec les organismes d’appui contribue à accroitre la visibilité et la portée de la chaire et permet de sensibiliser les gens aux questions relatives aux femmes en sciences et en génie à l’extérieur du milieu universitaire. Le CRSNG encourage cette collaboration, mais elle n’est pas obligatoire.

Temps consacré par la titulaire

On s’attend à ce que la titulaire consacre jusqu’à 50 % de son temps aux activités de la chaire et partage le reste entre ses activités de recherche et ses autres tâches professionnelles à l’université. Son salaire devrait être entièrement payé par l’université d’accueil, mais dans des circonstances exceptionnelles où de petites ou moyennes universités peuvent démontrer qu’elles en ont grandement besoin, les fonds accordés par le CRSNG et les organismes d’appui peuvent aussi être utilisés pour couvrir une partie du salaire destinée aux activités de la chaire (composante salariale). Par exemple, si la titulaire proposée a l’intention de consacrer 50 % de son temps aux activités liées à la chaire, la contribution du CRSNG et des organismes d’appui pourra servir à financer au plus 50 % de son salaire. L’université devra prendre en charge toute augmentation de salaire accordée pendant la durée de la chaire pour des raisons de mérite, de progression dans la carrière ou d’inflation. Les demandes qui comportent une composante salariale doivent clairement en faire état. Dans tous les cas, on s’attend à ce que la titulaire soit libérée de ses tâches d’enseignement et d’administration dans une proportion correspondant au pourcentage de temps consacré aux activités de la chaire indiqué dans la demande.

Utilisation des fonds

Toutes les dépenses imputées aux fonds du Programme de CFSG doivent être conformes aux dispositions du Guide d’administration financière des trois organismes sur l’utilisation des subventions. De plus, le salaire et les avantages sociaux non discrétionnaires d’un chargé de projet appelé à aider à l’élaboration et à la gestion générale du programme et des activités de la chaire sont considérés comme des dépenses admissibles au titre du Programme de CFSG.

Admissibilité

Les candidates à une chaire doivent se définir comme femmes et satisfaire aux critères d’admissibilité habituels du CRSNG applicables à la demande ou à l’obtention d’un financement. Les candidates (qui occupent déjà un poste au sein du corps enseignant d’une université canadienne) doivent être titulaires d’une subvention à la découverte du CRSNG ou en obtenir une avant d’accepter le poste de titulaire de la chaire.

Les demandes peuvent être présentées par toute université canadienne admissible aux programmes du CRSNG située dans la ou les régions visées par le concours ou conjointement par deux universités canadiennes admissibles ou plus de la même région.

Modalités de présentation des demandes

Description et lignes directrices

La demande doit être présentée par le cadre supérieur (p. ex., le directeur de département, le doyen, le vice-recteur ou le recteur) appelé à assumer la responsabilité directe ou ultime de la chaire proposée. Le demandeur ne peut être la candidate proposée comme titulaire de la chaire. Il n’existe aucun formulaire propre à ce programme, mais la demande doit être rédigée en suivant les lignes directrices suivantes sur la présentation générale.

  • Il doit y avoir une marge d’au moins 0,75 po (1,9 cm) autour du texte.
  • Le texte doit être imprimé à l’encre noire et être de qualité courrier.
  • Le texte doit être dactylographié à simple interligne et ne doit pas compter plus de six lignes par pouce.
  • La police de caractères acceptée est Times New Roman normal, 12 points, ou une police semblable (aucune police de plus petite taille).
  • Les polices de caractères à chasse étroite et les demandes entièrement rédigées en italique ne sont pas acceptées.

Remarque : Toute demande ne respectant pas ces lignes directrices est susceptible d’être rejetée.

Proposition

Sauf pour les éléments de base exposés ci-après, la proposition est présentée « en formule libre », c’est-à-dire en structure non imposée. Cela permet à l’université de faire preuve de créativité et d’innovation dans la structuration de la chaire et de son plan d’action. L’université doit présenter un solide argumentaire pour appuyer l’établissement de la meilleure chaire possible, qui va dans le sens des buts, des priorités, des aspirations et des ressources de l’université.

Sommaire (au plus une page)

Le sommaire doit clairement énoncer, en style télégraphique, les activités proposées ainsi que leurs incidences par rapport aux objectifs du programme.

Stratégie de l’université à l’égard des femmes en sciences et en génie (au plus cinq pages)

L’université doit exposer les grandes lignes de sa stratégie dans le contexte des objectifs du Programme de CFSG, en précisant :

  • les contributions particulières apportées à ce jour par l’université ou la candidate, ou les deux, à l’appui de l’EDI en sciences et en génie;
  • la nature générale et le niveau des activités des femmes dans le domaine des sciences et du génie dans la région dont la titulaire sera responsable (c.-à-d. Atlantique, Québec, Ontario, Prairies ou Colombie-Britannique et Yukon);
  • le positionnement de la chaire proposée ainsi que son rôle et son importance dans la stratégie de l’université visant à promouvoir l’EDI pour les femmes en sciences et en génie;
  • la vision et l’évolution prévue de ces activités, y compris les plans d’expansion, les améliorations et les autres changements;
  • les stratégies pour relever le prestige, le statut et le profil de la CFSG au sein de l’université et dans l’ensemble la région.

Plan d’action (au plus dix pages)

Chacun des trois objectifs doit être abordé dans la proposition. Cependant, on laisse le soin à chaque candidate à la chaire de décider comment elle traitera de ces objectifs. Même si le premier objectif comporte plusieurs sous-objectifs, il n’est pas nécessaire de les aborder tous dans la proposition; les sous-objectifs sont indiqués à titre indicatif seulement. Dans la proposition, il faut toutefois assurer un équilibre dans les activités de la chaire : la promotion des sciences, la recherche de facteurs et de mécanismes des établissements qui ont une incidence sur le taux de participation des femmes aux activités en sciences et en génie, la promotion publique et l’établissement de modèles de rôles. L’équilibre entre ces activités dépend des intérêts de la titulaire de la chaire ainsi que de la situation et des besoins au sein de l’université et dans la région.

Les propositions doivent comprendre un plan d’action détaillé décrivant la façon dont la titulaire compte s’y prendre pour atteindre les buts et objectifs du programme de chaire. Les détails des stratégies proposées sont laissés à la discrétion, à la créativité et à la motivation de l’université d’accueil, des organismes d’appui et de la titulaire éventuelle. Le plan d’action doit comporter les éléments suivants :

  • les objectifs à court terme et à long terme;
  • une description des stratégies prévues pour atteindre les objectifs du programme de la chaire;
  • un budget détaillé faisant état des dépenses prévues pour tous les fonds fournis par l’université d’accueil, les organismes d’appui et le CRSNG;
  • une description des mécanismes de suivi et de présentation de rapports en place pour les activités de la chaire;
  • une description des mesures qui seront mises en place pour évaluer l’incidence et l’efficacité des activités liées à la chaire;
  • une description des activités de recherche et des autres tâches professionnelles habituelles attendues de la titulaire, y compris la charge d’enseignement;
  • une description de la façon dont la titulaire collaborera avec d’autres parties (notamment les organismes d’appui, le cas échéant) afin que le programme de la chaire ait une grande incidence à l’échelle régionale;
  • une description de la façon dont la titulaire collaborera avec les autres titulaires d’une CFSG et participera à des initiatives dans le domaine à l’échelle nationale, notamment le réseau national mentionné ci-dessous;
  • une description de la façon dont on fera connaitre à l’échelle nationale les stratégies et les programmes fructueux.

Demande

La demande doit comprendre les éléments suivants :

  • la proposition décrite ci-dessus;
  • un CV commun canadien (CVC) à jour pour la titulaire proposée, comprenant une description complète de ses travaux de recherche;
  • deux lettres de recommandation pour la candidate à la chaire (au plus deux pages chacune);
  • un formulaire 183A, Renseignements requis des organismes participant aux programmes de partenariats de recherche, dument rempli pour chaque organisme d’appui;
  • une lettre de chaque organisme d’appui indiquant le niveau de sa contribution en espèces ou en nature et les raisons pour lesquelles il appuie la chaire proposée;
  • un formulaire de modalités de présentation des demandes dument rempli par la candidate à la chaire.

Envoi de la demande

Par voie électronique : La demande peut être présentée au moyen du site sécurisé de présentation des demandes au Programme de chaires pour les femmes en sciences et en génie. Les documents doivent être présentés en format PDF. Les documents suivants doivent être téléchargés séparément : 1) la proposition, 2) le CVC, 3) les formulaires 183A, les lettres des organismes d’appui et les deux lettres de recommandation, et 4) le formulaire de modalités de présentation des demandes. Les formulaires 183A, les lettres des organismes d’appui et les deux lettres de recommandation doivent être fusionnés en un seul document PDF aux fins de la présentation de la demande.

Remarque : Les documents doivent porter les signatures originales, mais ils peuvent tout de même être présentés par voie électronique.

Votre demande doit parvenir au CRSNG avant 20 h (HE) le jour de la date limite, sinon, elle sera jugée en retard et sera refusée. Si la date limite tombe un jour de fin de semaine ou un jour férié national, votre demande doit parvenir au CRSNG au plus tard le prochain jour ouvrable.

Évaluation des demandes

Le Comité de sélection du Programme de CFSG évaluera toutes les demandes. Les membres du comité proviendront d’universités et de collèges canadiens, d’établissements étrangers, de laboratoires de l’industrie ou du gouvernement et peut-être de l’effectif du CRSNG. Les personnes qui ont pris leur retraite et qui continuent de participer activement à des travaux de recherche peuvent être des membres potentiels.

Critères de sélection

Le Comité de sélection du Programme de CFSG évaluera toutes les demandes d’établissement d’une chaire en fonction des critères suivants :

  • l’excellence de la candidate : le calibre de la candidate et ses réalisations en recherche;
  • l’expérience des questions liées à l’EDI : l’expérience de la candidate et sa capacité à apporter une contribution dans les domaines visés par la chaire, y compris les questions générales liées à l’EDI;
  • les stratégies proposées : la qualité et l’incidence prévue des stratégies proposées;
  • le plan de communication et de réseautage : le plan de communication et de réseautage qui permettra d’avoir une incidence maximale à l’échelle régionale et nationale;
  • l’appui de l’université d’accueil : l’appui de l’université d’accueil, y compris l’intégration de la chaire aux initiatives actuelles dans la région liées au mandat des chaires pour les femmes en sciences et en génie;
  • les contributions des organismes d’appui : les contributions en espèces et en nature qu’apporteront les organismes d’appui.

Dans l’évaluation des propositions, le Comité de sélection du Programme de CFSG accordera une importance égale à chacun des critères.

Demande de subvention à la découverte

En plus de la demande d’établissement d’une chaire, les candidates qui ne détiennent pas de subvention à la découverte ou dont la subvention à la découverte en est à sa dernière année doivent présenter une demande de subvention à la découverte. Les candidates dont la subvention à la découverte n’en est pas à sa dernière année doivent autoriser le CRSNG à transmettre au Comité de sélection du Programme de CFSG les résultats de leur plus récente évaluation relative à la subvention à la découverte, y compris les observations des évaluateurs et du groupe d’évaluation. La demande de subvention à la découverte aidera à évaluer le calibre et le potentiel de la candidate proposée en matière de recherche.

Afin de fournir aux titulaires un financement stable pour la recherche, leur subvention à la découverte pourrait être prolongée pour la durée du premier mandat de cinq ans de la chaire. Grâce à ce financement stable, chaque titulaire d’une chaire pourra mettre en place le cadre nécessaire pour aider à faire en sorte que son programme de recherche demeure actif, tandis qu’elle consacre une grande partie de son temps à la planification stratégique et à la mise en œuvre d’initiatives et d’activités à l’appui des objectifs du Programme de CFSG. Les candidates dont la subvention à la découverte n’en est pas à sa dernière année pourront prolonger leur subvention en cours pour la période de cinq ans correspondant à la durée du mandat de la chaire ou présenter une nouvelle demande selon le calendrier initial. Dans ce dernier cas, la titulaire devra accepter la décision du groupe d’évaluation, lequel pourrait réduire la subvention ou même rejeter la demande.

Les titulaires d’une chaire peuvent présenter des demandes en vertu des autres programmes du CRSNG et auprès d’autres organismes de financement pour obtenir un appui à la recherche non liée à la chaire.

Subvention de réseau national

En septembre 2006, le CRSNG a créé la subvention de réseau national afin d’établir un lien entre les cinq chaires régionales pour les femmes en sciences et en génie. Bénéficiant actuellement d’un financement de 80 000 $ par année, ce réseau fournit des mécanismes pour favoriser les interactions entre les cinq chaires afin :

  • d’accroitre l’efficacité des cinq programmes régionaux par le partage des renseignements et des ressources;
  • d’améliorer la communication entre les titulaires de chaire de chaque région dans le cadre de réunions régulières en face à face;
  • d’accroitre, à l’échelle nationale, la visibilité et l’incidence des activités visées par les chaires de CFSG;
  • d’entreprendre des activités de recherche qui appuient les objectifs communs du Programme de CFSG.

En vue d’atteindre ces buts, le réseau national entreprend diverses activités de recherche concertée, de communication et de réseautage, notamment en apportant des contributions à des conférences régionales et nationales.

Annonces publiques

Le CRSNG approuvera l’annonce d’une chaire uniquement après que la titulaire aura officiellement accepté le poste et que toutes les conditions attachées à l’octroi auront été remplies. Il faut se reporter aux Lignes directrices générales sur l’annonce publique de subventions importantes du CRSNG au moment de planifier l’annonce publique de l’octroi d’une chaire.

Rapports

La titulaire de la chaire doit présenter un rapport d’étape tous les 24 mois, ainsi qu’un rapport final à la fin de la durée de la chaire (c.-à-d. à la fin de la cinquième année du premier mandat si la titulaire de la chaire ne souhaite pas renouveler celle-ci ou à la fin du deuxième mandat si un renouvèlement est accordé). Le CRSNG maintiendra son appui à la chaire sous réserve d’une évaluation satisfaisante des activités et des progrès de la titulaire de la chaire ainsi que du maintien de la contribution de l’université d’accueil et des organismes d’appui, laquelle doit être confirmée chaque année.

Renouvèlement

Les demandes de renouvèlement d’une chaire doivent être présentées six mois avant la fin du mandat de la chaire. La décision de renouveler ou non une chaire pour un deuxième mandat sera fondée sur le rapport d’étape présenté au terme de la quatrième année, le plan d’action proposé pour ce deuxième mandat, les documents justificatifs fournis par les organismes d’appui, une déclaration de l’université d’accueil faisant état des incidences de la chaire et le CVC à jour. Les membres du Comité de sélection du Programme de CFSG et des employés du CRSNG évaluent les demandes de renouvèlement. Bien que les titulaires de chaire soient invitées à renouveler leur subvention à la découverte, il n’est pas nécessaire, au moment de renouveler la CFSG, de détenir une subvention à la découverte valide.

Si l’évaluation est favorable et que les organismes d’appui maintiennent leur appui financier (ou l’on a obtenu l’appui financier d’autres organismes d’appui), la chaire pourra être renouvelée une fois pour une durée de trois à cinq ans. Les modalités d’appui seront alors les mêmes que pour le premier mandat.

Remarque : La titulaire doit recevoir des fonds du CRSNG à titre de chercheuse principale pour être admissible à recevoir le montant de 25 000 $ destiné à un stagiaire postdoctoral ou à un ingénieur-chercheur.

Critères de sélection applicables aux demandes de renouvèlement

Le Comité de sélection évaluera les demandes de renouvèlement selon les critères suivants :

  • le calibre de la candidate et ses réalisations liées à la chaire;
  • l’expérience de la candidate et sa capacité à apporter une contribution soutenue dans les domaines visés par la chaire, y compris l’EDI;
  • la qualité et l’incidence prévue des stratégies proposées;
  • le plan de communication et de réseautage destiné à assurer une diffusion régionale et nationale maximale;
  • l’appui de l’université d’accueil;
  • les contributions en espèces et en nature qu’apporteront les organismes d’appui.

Dans l’évaluation des demandes de renouvèlement, le comité accordera une importance égale à chacun des critères.

Ressources

Les demandeurs et les candidates sont priés de communiquer avec les personnes responsables du programme au CRSNG aux coordonnées ci-dessous :
Programmes de bourses et CFSG
Tél. : 613-995-5521

Courriel : cwse-cfsg@nserc-crsng.gc.ca