Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
Symbol of the Government of Canada

Liens de la barre de menu commune

Programme de formation orientée vers la nouveauté, la collaboration et l'expérience en recherche

Aperçu
Durée Jusqu'à six ans
Date limite 1er mai (lettre d'intention)
22 septembre (demande sur invitation)
Formulaires de demande

Lettre d'intention

  • Formulaire 187 – Lettre d’intention de présenter une demande de subvention au Programme de formation orientée vers la nouveauté, la collaboration et l’expérience en recherche

Demande (sur invitation)

  • Formulaire 100 – Formulaire de renseignements personnels
  • Formulaire 102 – Demande de subvention au Programme de formation orientée vers la nouveauté, la collaboration et l'expérience en recherche
Pour créer une demande ou y avoir accès, sélectionnez Ouvrez une session du Système en ligne. Pour visualiser les formulaires et les instructions, sélectionnez Formulaires en format PDF et instructions générales.
Pour faire une demande Voir ci-dessous
Pour en savoir plus

Consultez la Liste des points de contact

Renseignements importants


Objectifs

Le Programme de formation orientée vers la nouveauté, la collaboration et l'expérience en recherche (FONCER) appuie la formation d’équipes composées d’étudiants et de stagiaires postdoctoraux hautement qualifiés du Canada et d’autres pays grâce à des programmes de formation novateurs :

  • qui encouragent les approches axées sur la collaboration et l’intégration et relèvent des défis scientifiques de taille associés aux priorités du Canada en matière de recherche;
  • qui aident les nouveaux chercheurs à passer du rôle de stagiaires à celui d’employés productifs au sein de la population active canadienne.

Ces programmes novateurs doivent favoriser, chez les étudiants et les stagiaires postdoctoraux, l’acquisition et le perfectionnement de compétences professionnelles importantes complémentaires à leurs compétences générales, notamment sur le plan technique.

En outre, ces programmes devraient favoriser, le cas échéant :
  • la mobilité des étudiants à l’échelle nationale ou internationale entre les universités et entre les universités et d’autres secteurs;
  • la recherche interdisciplinaire en sciences naturelles et en génie (SNG) ou celle qui chevauche les SNG et les domaines de la santé ou des sciences humaines. Cependant, la formation proposée doit toujours être axée principalement sur les SNG;
  • une collaboration accrue entre l’industrie et le milieu universitaire;
  • L’ajout du volet industriel vise également à améliorer l’employabilité au sein du secteur industriel en permettant aux participants de se familiariser avec les difficultés propres au secteur visé et en d’acquérir les compétences recherchées par l’industrie.

Description

Le Programme FONCER vise à améliorer le contexte dans lequel se déroulent le mentorat et la formation des chercheurs canadiens de demain afin de perfectionner notamment leurs compétences professionnelles ainsi que leurs compétences en matière de communication et de collaboration et de leur permettre d’acquérir une expérience utile dans un milieu de recherche universitaire ou non. Il contribue à promouvoir et à faire progresser la formation de nouveaux chercheurs en sciences naturelles et en génie (SNG) ou dans les domaines qui chevauchent les SNG ou relèvent des deux autres organismes subventionnaires fédéraux, soit le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH) et les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), lorsque la combinaison des forces des diverses disciplines permet d’obtenir le maximum de retombées pour la formation des stagiaires. Le cas échéant, les initiatives proposées pourraient aussi encourager l’interaction avec les utilisateurs de la recherche et les futurs employeurs des stagiaires, ou contribuer à accroître les possibilités de participation à des échanges à l’échelle nationale ou internationale qui sont offertes aux étudiants. Le programme de formation devrait viser principalement à offrir un cadre pratique qui constitue une valeur ajoutée au milieu de formation de l’université en vue de mieux préparer les stagiaires en recherche à leur future carrière dans l’industrie, au gouvernement ou en milieu universitaire.

Afin de tirer parti des forces et des priorités actuelles du Canada, et de favoriser notre succès, au moins 60 p. 100 du budget du Programme FONCER servira à appuyer des projets dans les domaines prioritaires suivants du CRSNG :

  • les sciences et les technologies de l’environnement;
  • les ressources naturelles et l’énergie;
  • la fabrication;
  • les technologies de l'information et des communications.

Les candidats retenus constitueront une équipe de chercheurs accomplis qui uniront leurs efforts pour offrir à un groupe de stagiaires un programme de formation en recherche défini. Dans ce contexte, les stagiaires pourront acquérir une expérience utile pour faire carrière en milieu universitaire ou dans d’autres secteurs. L’expérience en matière de formation en recherche doit viser à enrichir la formation des étudiants au niveau de la maîtrise ou du doctorat. Il est possible d’appuyer les étudiants de 1er cycle et de les faire participer au programme de formation en tant qu’étudiants éventuels de 2e ou de 3e cycle, mais les propositions qui visent à appuyer uniquement des étudiants de 1er cycle ne seront pas évaluées. Il est aussi possible d’appuyer les stagiaires postdoctoraux, car on reconnaît qu’ils jouent souvent un rôle de premier plan dans la formation d’étudiants de 1er, 2e ou 3e cycle. Le cas échéant, il faut clairement indiquer la contribution de ces stagiaires postdoctoraux au programme de formation proposé et les avantages accrus escomptés grâce à leur participation. Le CRSNG retiendra les demandes qui seront les plus susceptibles de faire la preuve des retombées de l’expérience de formation en recherche proposée pour les stagiaires visés.

Les programmes de formation appuyés seront reconnus à l’échelle nationale pour :

  • leur nature novatrice qui permet de créer un milieu fort propice à la formation en recherche;
  • l’excellence des chercheurs et leur succès au chapitre de la formation de personnel hautement qualifié et instruit qui occuperont des emplois dans tous les secteurs, notamment l’industrie, le gouvernement et le milieu universitaire;
  • leur capacité à monter la barre en ce qui concerne les pratiques exemplaires en matière de formation en recherche et de perfectionnement des compétences professionnelles des nouveaux chercheurs;
  • avoir encouragé la mobilité des étudiants, comme il convient, soit entre différentes universités canadiennes ou entre les universités et des lieux de travail potentiels ou entre les établissements canadiens et étrangers participants, favorisant ainsi la sensibilisation aux occasions internationales.

En outre, les programmes de formation appuyés par l’industrie seront reconnus pour leur capacité à améliorer l’employabilité au sein du secteur industriel en permettant aux participants de se familiariser avec les défis propres au secteur privé et en appuyant l’acquisition de compétences recherchées pour faire carrière dans l’industrie, par exemple en leadership, en gestion d’entreprises, en entrepreneuriat et en marketing.

Occasions

Volet industriel seulement

Les objectifs du programme correspondent à l’un des buts de la Stratégie en matière de partenariats et d’innovation du CRSNG, soit d’établir des liens entre les gens et les compétences, plus précisément en s’employant à placer davantage de candidats qualifiés au sein des entreprises canadiennes. Comme il met l’accent sur l’acquisition de compétences qui aideront les participants à bien s’intégrer à la population active, le Programme FONCER sera un précieux atout pour l’industrie, qui a besoin non seulement de compétences techniques mais aussi de compétences professionnelles.

On s’attend à ce que le volet industriel renforce les liens entre l’industrie et le milieu universitaire et améliore l’avantage humain du Canada en accroissant le bassin de personnes hautement qualifiées qui sont aptes à occuper un emploi et qui peuvent obtenir des résultats immédiatement après l’obtention de leur diplôme. On améliorera ainsi l’employabilité et l’employeur industriel en bénéficiera directement. 

Jusqu’à 50 p. 100 des subventions du Programme FONCER sera affecté au volet industriel.

Collaborateurs industriels

  • En général, un collaborateur industriel est défini comme une entreprise située au Canada qui fournit des produits ou des services et qui tire la plus grande partie de ses recettes de la vente de ses produits ou de services et non pas de l’aide gouvernementale. Les collaborateurs industriels doivent être disposés et aptes à exploiter les résultats de la recherche au profit de l’économie canadienne.
  • Les multinationales peuvent être admissibles à titre de collaborateurs si elles mènent des activités commerciales au Canada, telles que de la R et D ou de la fabrication liées à la recherche proposée, et si les activités appuyées financièrement procureront des avantages économiques importants au Canada.

Pour qu’une proposition s’inscrive dans le volet industriel, elle doit respecter les exigences suivantes :

  Comité de programme (CP) Stages Confirmation des collaborateurs industriels
Étape 1 : Lettre d’intention Confirmer qu’un représentant du collaborateur industriel siègera au CP. Si le nom du représentant n’est pas confirmé, indiquer le titre du poste.  Indiquer que le collaborateur industriel a l’intention d’accueillir des stagiaires. Inclure une lettre ou un courriel.
Étape 2 : Demande Confirmer la participation d’au moins un représentant du collaborateur industriel au sein du CP et indiquer le nom du représentant.
  • Confirmer que tous les stagiaires du Programme FONCER participeront à au moins un stage industriel.
  • La durée des stages chez le ou les collaborateurs industriels doit représenter au moins 20 p. 100 de la durée de la formation des stagiaires. Des accords doivent avoir été conclus au moment de présenter la demande et doivent être respectés si la demande est retenue.  
Inclure au plus trois lettres attestant du respect des deux conditions.

Remarque : Une entreprise peut à la fois accueillir les stagiaires et déléguer un représentant au sein du CP pour autant que le représentant ne bénéficie pas directement des stages.

Collaborations internationales seulement

Deutsche Forschungsgemeinschaft

Une entente a été conclue entre le CRSNG et la fondation de recherche allemande, la This link will take you to another Web site Deutsche Forschungsgemeinschaft (DFG), afin d’établir un mécanisme officiel à l’appui d’un programme de formation bilatéral qui prévoit un échange d’étudiants entre l’Allemagne et le Canada.

Les candidats canadiens qui souhaitent présenter une proposition dans le cadre d’une collaboration internationale doivent suivre les étapes suivantes :

  • Les chercheurs canadiens doivent d’abord établir une collaboration avec des chercheurs allemands;
  • Comme le processus de la DFG est plus long, les chercheurs allemands doivent commencer par présenter une proposition préliminaire à la DFG;
  • On recommande de présenter la proposition préliminaire à la DFG à l’automne uniquement afin de s’assurer d’obtenir les résultats avant la date limite de présentation des lettres d’intention du CRSNG en mai. Pour obtenir plus de renseignements, consultez le site Web de la DFG;
  • Si la proposition préliminaire est retenue par la DFG, les chercheurs canadiens doivent ensuite présenter la même proposition au CRSNG (lettre d’intention). Le CRSNG accepte que la proposition préliminaire de la DFG lui soit présentée à titre de lettre d’intention au Programme FONCER. Le candidat devra également présenter le formulaire 187 et une description du programme de formation proposé au Canada (au plus deux pages en formule libre), y compris les compétences professionnelles que les stagiaires acquerront. Les lettres d’intention doivent être présentées au CRSNG au plus tard à la date limite du 1er mai;
  • Les propositions seront évaluées dans le cadre des processus d’évaluation par les pairs respectifs du CRSNG et de la DFG;
  • Les deux propositions doivent être retenues pour que les candidats soient invités à passer à l’étape de la demande;
  • Si les deux propositions sont retenues, les chercheurs allemands seront invités à présenter une demande à la DFG et les chercheurs canadiens seront invités à présenter une demande au CRSNG (formulaire 102) au plus tard le 22 septembre;
  • La DFG rend sa décision au sujet de la demande en novembre, et le CRSNG, en janvier (les candidats sont avisés en mars).

Fundação de Amparo à Pesquisa do Estado de São Paulo

Le CRSNG a conclu une entente avec la fondation de recherche de l’État de São Paulo, la Fundação de Amparo à Pesquisa do Estado de São Paulo (FAPESP), au Brésil, qui permettra à des chercheurs de l’État de São Paulo de recevoir un appui de la FAPESP afin de collaborer avec des titulaires canadiens actuels ou éventuels d’une subvention du Programme de formation orientée vers la nouveauté, la collaboration et la formation en recherche (FONCER).

Les titulaires canadiens d'une subvention FONCER qui souhaitent participer à un projet avec les chercheurs brésiliens utiliseront les fonds de leur subvention actuelle pour appuyer le volet canadien de la collaboration. Les chercheurs canadiens qui ont l'intention de présenter une demande au Programme FONCER sont invités à inclure cette possibilité dans leur proposition.

Pour obtenir plus de renseignements, consultez les instructions détaillées.
L’appui de la FAPESP est conditionnel au succès de la demande présentée au Programme FONCER.

Admissibilité

Le programme comporte des critères d’admissibilité pour les candidats, les cocandidats et les établissements. Les subventions du Programme FONCER peuvent être détenues uniquement dans les universités canadiennes admissibles aux programmes du CRSNG, et le candidat doit être titulaire d’un poste admissible à son université. Les chercheurs d’organismes non admissibles peuvent participer à un projet à titre de collaborateurs. Assurez-vous d’examiner les conditions d’admissibilité des candidats, des cocandidats et des collaborateurs qui sont décrites dans le site Web du CRSNG sous la rubrique Critères d’admissibilité.

Remarque sur les demandes interuniversités : Si une demande met à contribution plusieurs universités, au moins un cocandidat doit être issu de chaque établissement participant. Cette exigence a pour objet d’assurer que tous les étudiants ou stagiaires postdoctoraux des différents établissements aient accès aux fonds du Programme FONCER. Les fonds sont administrés par le cocandidat au nom des étudiants et des stagiaires participant au Programme FONCER, qu’ils travaillent sous la supervision directe du cocandidat ou non.

Les conditions suivantes s’appliquent à toutes les demandes :

  • Dans le cas de collaborations entre plusieurs organismes (des universités, des entreprises industrielles, des organismes gouvernementaux ou des organismes à but non lucratif), le candidat doit œuvrer dans un domaine appuyé par le CRSNG au sein d’une université admissible aux programmes du CRSNG. Une personne doit être désignée pour administrer la subvention. Cette personne est le « candidat » et doit remplir et soumettre la lettre d’intention et la demande (sur invitation seulement) au nom du groupe. L’université du candidat sera l’université principale.
  • Au moins 70 p. 100 des cocandidats doivent œuvrer en sciences naturelles ou en génie (SNG), mais certains cocandidats œuvrant dans les domaines qui chevauchent les SNG ou les domaines qui relèvent du CRSH et des IRSC peuvent participer au projet. Les candidats qui présentent une demande de subvention FONCER qui relève du mandat de plusieurs organismes subventionnaires pourraient devoir justifier pourquoi le CRSNG est l’organisme subventionnaire le plus approprié pour appuyer leur demande.
  • Les propositions doivent porter principalement sur de nouvelles initiatives de formation. Si elles portent sur des initiatives déjà en place, il faut justifier la valeur ajoutée qu’apporterait l’octroi d’une subvention FONCER.
  • Un contingent de subventions annuel a été établi pour chaque université, et seuls les chercheurs qui ont été sélectionnés par leur université peuvent présenter une lettre d’intention. En outre, un chercheur ne peut présenter qu’une seule demande par année au Programme FONCER à titre de candidat. Le CRSNG limite le nombre de projets appuyés par une subvention FONCER active auxquels un chercheur peut participer. Les chercheurs ne peuvent participer à plus de deux projets appuyés par une subvention FONCER que ce soit à titre de candidat ou de cocandidat.
  • S’il y a lieu, le candidat doit décrire clairement le rôle des titulaires actuels d’une subvention FONCER ou celui des participants à un projet en cours appuyé par le Programme FONCER par rapport au rôle qu’ils assumeraient dans le projet proposé. Ces renseignements doivent être fournis dans la page Excellence de l’équipe de chercheurs proposée au moment de présenter la lettre d’intention et la demande. Il incombe au candidat de présenter suffisamment de renseignements afin de permettre au comité de sélection d’évaluer le lien avec d’autres projets appuyés par une subvention FONCER et d’autres sources de financement.
  • Un Comité de programme distinct sera mis sur pied pour surveiller les progrès de chaque programme de formation et ses futures orientations. Le candidat ne peut pas être président du comité de programme.
  • Le président du comité de programme devra approuver chaque rapport d’étape.

Renseignements sur les subventions

Le CRSNG accordera une aide financière pendant au plus six ans, soit au plus 150 000 $ la première année et au plus 300 000 $ annuellement pour les années ultérieures. Les collaborateurs pourront fournir des fonds supplémentaires. La demande doit comprendre une justification détaillée de toutes les dépenses.

Les sections suivantes du Guide d’administration financière des trois organismes s’appliquent au Programme FONCER :

  • Responsabilités et obligation de rendre compte;
  • Financement annuel des subventions;
  • Utilisation des subventions (seulement l’avant-propos et les principes généraux);
  • Rapports;
  • Questions administratives.

Les dépenses admissibles sont limitées aux éléments suivants :

Allocations

  • Au moins 80 p. 100 de la subvention FONCER doit être attribuée au titre des allocations versées aux stagiaires. Un maximum de 30 p. 100 de cette portion peut être réparti entre les stagiaires qui ne sont pas inscrits à un programme d’études en SNG.

    Les trois organismes subventionnaires fédéraux (le CRSNG, les IRSC et le CRSH) ont harmonisé leurs politiques sur l’appui financier versé aux étudiants et aux stagiaires postdoctoraux à partir des subventions de recherche. Conséquemment, aucun montant minimal ou maximal n’est imposé pour les allocations versées à même les fonds de la subvention.  
  • Aucune limite n’est imposée aux chercheurs qui souhaitent utiliser une partie des fonds de leur subvention afin d’accorder un supplément aux titulaires d’une bourse. On encourage les universités à continuer à veiller à ce que les étudiants et les stagiaires postdoctoraux soient rémunérés adéquatement et proportionnellement aux importantes contributions qu’ils apportent à l’environnement de recherche de l’université. Les étudiants qui sont titulaires d’une bourse d’études supérieures du CRSNG, d’une bourse d’études supérieures du Canada Alexander-Graham-Bell ou d’une bourse d'un autre organisme subventionnaire fédéral devraient être encouragés à participer au programme de formation, même s’ils pourraient ne pas recevoir d’allocation du Programme FONCER pendant qu’ils détiennent une autre bourse.
  • L’appui direct aux études supérieures accordé par le CRSNG est offert pour une durée maximale équivalant à quatre ans à temps plein par personne. Pour déterminer la durée de l’appui disponible, le CRSNG tiendra compte de tout appui accordé par le CRSH et les IRSC dont le stagiaire s’est prévalu aux cycles supérieurs.
  • De façon générale, l’allocation versée aux stagiaires postdoctoraux dans le cadre du Programme FONCER ne dépasse pas deux ans. Cependant, une aide de trois ans est jugée acceptable lorsqu’elle permet, justification à l’appui, d’attirer des candidats étrangers de calibre exceptionnel. L’entente pour une durée de trois ans doit être conclue dès le départ, et le CRSNG doit en être informé et recevoir une justification écrite dans le mois suivant l’acceptation de l’offre d’appui.
  • Une allocation peut être offerte aux étudiants et aux stagiaires postdoctoraux étrangers. Les personnes rémunérées à même les subventions du CRSNG ne sont pas considérées comme des employés du CRSNG.

Remarque : Le ratio 80-20 p. 100 s’applique sur la période de validité de la subvention.

Un maximum de 20 p. 100 des fonds de la subvention FONCER peut être affecté aux dépenses suivantes (sections ci-dessous combinées).

Structure du programme de formation

  • Les coûts liés à l’élaboration et à la coordination de la structure, de la formule et du contenu du programme de formation, c.-à-d., les coûts liés à l’achat de livres ou de périodiques, de fournitures de bureau spécialisées, de matériel informatique et de services d’information non fournis officiellement par l’université à l’ensemble de son personnel de recherche et d’enseignement; les coûts de formation professionnelle ou de perfectionnement du personnel en vue de l’acquisition de techniques novatrices requises pour le programme de formation, etc.
  • Le salaire d’un coordonnateur de programme, au cours des deux premières années de la subvention. Par la suite, le CRSNG s’attend à ce que les universités ou d’autres collaborateurs assument ces coûts. En outre, les universités doivent clairement indiquer comment elles assumeront ces coûts dans la justification du budget de la demande.
  • Les coûts de publicité et de recrutement des stagiaires, notamment les coûts de déplacement des candidats éventuels pour se rendre à une entrevue.
  • Les coûts associés à la formation à court terme visant le perfectionnement des compétences professionnelles des stagiaires.

Déplacements

  • Si des établissements situés dans des villes différentes participent au programme, les frais liés aux déplacements des stagiaires entre les établissements.
  • Les frais de déplacement et d’hébergement des stagiaires pour les échanges à l’échelle nationale entre les universités situées dans des villes différentes, ainsi qu’entre les universités et d’autres secteurs et/ou à l’échelle internationale.
  • Les frais de voyage aérien correspondant au tarif le plus bas et ne devant pas être supérieurs au plein tarif en classe économique.
  • Les frais de transport terrestre jusqu’à concurrence du tarif aérien en classe économique.
  • Les primes d’assurance-annulation de voyage.
  • Les primes d’assurance-santé voyage pour les stagiaires qui ne reçoivent pas ce genre d’avantage de leur université ou d’autres sources.
  • Les frais liés à la sécurité (pour les stagiaires) pendant les travaux sur le terrain (achat d’équipement de protection, vaccins, etc.).
  • Les frais du visa d’entrée (pour les stagiaires) s’il est nécessaire pour les besoins de la recherche.

Diffusion du matériel de formation et des résultats de la recherche

  • Les coûts liés à l’élaboration et à la diffusion du matériel de formation.
  • Les frais d’élaboration de renseignements offerts par l’entremise d’un site Web, ce qui comprend les frais de maintenance du site.
  • Les frais de diffusion des résultats de la recherche, tant sur supports traditionnels que sur vidéo, CD-ROM ou autre.
  • Les frais liés à la tenue d’un atelier ou d’un séminaire dont les activités se rapportent directement à la recherche subventionnée (ce qui comprend le coût des rafraîchissements non alcoolisés ou du repas).

Services et dépenses diverses

  • Les frais de réseautage (les coûts des rafraîchissements non alcoolisés ou du repas) pour des activités de réseautage dans un contexte de courtoisie officielle entre le titulaire et des chercheurs invités, et pour des activités liées à la recherche dans le cadre d’assemblées qui facilitent l’atteinte des objectifs de recherche ou y contribuent (c.-à-d. des rencontres du titulaire avec des collaborateurs et des intervenants).

Les coûts autres que ceux qui sont indiqués ci-dessus (par exemple, les autres salaires, le matériel et les fournitures, les travaux sur le terrain, les autres frais de voyage, les coûts de publication et les frais de réinstallation) ne sont pas admissibles. Il incombe aux chercheurs de les prendre en charge au moyen de leurs subventions de recherche.

Présentation des demandes

La présentation d’une demande au Programme FONCER est un processus comportant deux étapes : l'Étape 1 : Lettre d’intention et l'Étape 2 : Demande. Le Programme FONCER est extrêmement sélectif, car il comporte un processus de présélection des lettres d’intention. Seuls les candidats qui auront été retenus à l’étape de la lettre d’intention seront invités à présenter une demande.

Étape 1 : Lettre d’intention

Pour présenter une demande de subvention au Programme FONCER, les chercheurs doivent d’abord soumettre à leur université aux fins d’examen le formulaire 187. Pour obtenir des renseignements complets, consultez les instructions du formulaire 187 ou communiquez avec le bureau des subventions de recherche de votre université.

La lettre d’intention est présentée entièrement au moyen du Système en ligne du CRSNG.

Les candidats doivent présenter un dossier complet comprenant tous les documents requis ci-dessous :

  • le formulaire 187;
  • le formulaire 100 du candidat;
  • une lettre du vice-recteur à la recherche de l’université du candidat*;
  • pour le volet industriel seulement, une lettre ou un courriel du ou des collaborateurs industriels au candidat attestant que son représentant siégera au sein du comité de programme et que l’entreprise accueillera les stagiaires.

*Il se peut que l’université fixe une date limite de présentation des lettres d’intention antérieure à celle du CRSNG afin d’examiner les lettres d’intention et de sélectionner celles qui seront présentées au CRSNG. Le vice-recteur à la recherche ou l’équivalent doit rédiger une lettre qui confirme clairement que la proposition du candidat est l’une de celle qui est appuyée par l’université dans son contingent de demandes et doit décrire l’appui et l’engagement de l’université à l’égard de cette nouvelle initiative.

Étape 2 : Demande

Si vous avez reçu une invitation à présenter une demande, vous devez présenter les documents suivants au CRSNG au plus tard à la date limite par l’entremise du bureau de la recherche de votre université :

  • le formulaire 102;
  • le formulaire 100, un exemplaire pour le candidat et un pour chaque cocandidat (dix au plus);
  • une lettre d’appui de l’université principale;
  • au plus trois lettres des collaborateurs; sauf dans le cadre du volet industriel où au moins une de ces lettres doit provenir d’un collaborateur industriel attestant qu’un représentant siégera au sein du comité de programme et que l’entreprise accueillera les stagiaires. Il faut également indiquer dans la première phrase de la description du programme de formation que la demande s’inscrit dans le volet industriel.

Pour obtenir des renseignements complets, consultez les instructions des formulaires 100 et 102 ou communiquez avec le bureau des subventions de recherche de votre université.

La demande est présentée entièrement au moyen du Système en ligne du CRSNG.

Processus d’évaluation et critères de sélection

Un comité de sélection multidisciplinaire du CRSNG, composé d’éminents experts provenant du Canada et d’autres pays, du milieu universitaire/postsecondaire et du secteur privé, évaluera les lettres d’intention et les demandes.

Lettre d’intention

À l’étape de la lettre d’intention, le programme de formation sera évalué en fonction :

  • du mérite du programme de formation proposé (40 p. 100);
  • de l’excellence de l’équipe de chercheurs (60 p. 100).

Consultez les critères de sélection décrits ci-dessous pour obtenir des renseignements détaillés.

Demande

L’excellence du programme de formation dans la demande sera évaluée en fonction de :

  • sa nature nouvelle, concertée et intégrative;
  • sa capacité à mieux préparer les stagiaires à travailler au sein de la population active;
  • la possibilité d’appuyer des équipes d’étudiants et de stagiaires postdoctoraux exceptionnels.

Pour attribuer une cote globale à chaque demande, le comité tiendra compte des critères suivants :

Mérite du programme de formation proposé (50 p. 100)

Critères s’appliquant à toutes les demandes :

  • La mesure dans laquelle le programme est associé à un domaine de recherche hautement prioritaire du Canada et offrira une formation de plus grande qualité.
  • La mesure dans laquelle le domaine de recherche visé par la demande est lié aux développements scientifiques ou techniques actuels dans le domaine, en donnant les références à la documentation actuelle.
  • La mesure dans laquelle le programme de formation favorisera le passage des stagiaires à la population active du Canada et l’interaction des stagiaires avec des intervenants de l’extérieur du milieu universitaire, par exemple, des entreprises du secteur privé, des associations industrielles, des organismes à but non lucratif et des ministères, selon le cas.
  • Une description des employeurs éventuels et une évaluation qualitative des perspectives d’emploi pour les stagiaires.
  • La mesure dans laquelle le programme offrira aux stagiaires des possibilités de perfectionnement de compétences professionnelles.
  • La mesure dans laquelle le programme fait appel à de nouvelles approches intégrées en matière de formation des étudiants des cycles supérieurs qui sont intéressantes et offrent une expérience enrichie à tous les participants.
  • L’orientation du programme de recherche et la clarté des objectifs à court terme et à long terme.
  • La valeur ajoutée dont les stagiaires bénéficieront en participant au programme.

Critères s’appliquant au volet industriel :

  • La mesure dans laquelle le programme favorisera l’acquisition de compétences professionnelles qui profiteront à l’employeur industriel en améliorant l’employabilité immédiatement après l’obtention du diplôme.
  • La mesure dans laquelle le programme accroîtra le basin de personnel hautement qualifié (PHQ) pour le secteur industriel.
  • La mesure dans laquelle le programme renforcera les liens entre l’industrie et le milieu universitaire.

Remarque : Aucune contribution financière n’est exigée du collaborateur industriel, mais il s’agirait d’un atout.

Critères s’appliquant si la demande le justifie :

  • La mesure dans laquelle la mobilité des étudiants et des stagiaires postdoctoraux entre les établissements universitaires et les organismes, au Canada ou à l’étranger, contribuera à enrichir leur expérience de formation en recherche.
  • La mesure dans laquelle le programme de formation, bien qu’il soit principalement axé sur les SNG, favorise les séjours de recherche qui s’inscrivent dans des domaines qui chevauchent les SNG et les domaines de la santé ou des sciences humaines.

Excellence de l’équipe de chercheurs (25 p. 100)

Consultez les Politiques et lignes directrices sur l’évaluation des contributions à la recherche et à la formation.

  • La qualité des contributions antérieures des membres de l’équipe, et l’incidence de ces contributions sur leur domaine de recherche respectif.
  • La nature complémentaire de l’expertise des membres du groupe qui leur permettra de mener des travaux de recherche concertée (y compris des exemples concrets de la façon dont ils travailleront en collaboration) et d’atteindre des objectifs de formation proposés.
  • La qualité et l’ampleur des contributions antérieures à la formation de personnel hautement qualifié.
  • S’il y a lieu, le rôle des cocandidats qui sont actuellement titulaires d’une subvention du Programme FONCER ou celui des participants à un projet en cours appuyé par le Programme FONCER par rapport au rôle qu’ils assumeraient dans le projet proposé.

Gestion et viabilité à long terme du programme (25 p. 100)

  • La pertinence de la structure de gestion proposée, y compris la composition, le rôle et les responsabilités du Comité de programme.
  • La fiabilité des plans de gestion du projet en vue de la mise en œuvre du programme de formation et de l’évaluation du rendement du programme par rapport aux objectifs définis.
  • La stratégie de recrutement adoptée pour attirer un groupe varié de stagiaires de fort calibre et le processus de sélection qui sera utilisé, ainsi que la pertinence du niveau des stagiaires (du premier cycle au niveau postdoctoral).
  • La preuve de l’engagement de l’université à faciliter et à faire progresser les plans et les buts du Programme FONCER pendant et après la période de validité de la subvention.
  • La fourniture d’installations adéquates pour mener la recherche.
Les gens. La découverte. L'innovation.