Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
Symbol of the Government of Canada

Liens de la barre de menu commune

Bourses postdoctorales de R et D industrielle

Information concernant la cessation progressive du Programme de BPRDI

Le gouvernement du Canada a annoncé dans le Plan d’action économique 2014 que Le lien suivant vous amène à un autre site Web Mitacs deviendrait l’unique pourvoyeur de soutien fédéral au titre des bourses postdoctorales de R et D industrielle. En conséquence, le CRSNG mettra fin progressivement au Programme de bourses postdoctorales de R et D industrielle. Les ressources connexes seront réaffectées à d’autres priorités au sein de l’organisme.

Le CRSNG n'accepte plus de demandes dans le cadre du Programme de BPRDI. Les engagements financiers existants seront honorés.

Avis concernant l’accessibilité : Si vous ne pouvez pas accéder au contenu, veuillez communiquer avec le Service de dépannage des services électroniques à webapp@nserc-crsng.gc.ca ou au 613-995-4273. Indiquez dans votre message votre adresse de courriel et votre numéro de téléphone.

Aperçu
Montant 30 000 $ par année pendant deux ans plus la contribution de l’entreprise d’accueil d’au moins 15 000 $ par année
Date limite Le programme a pris fin.
Pour faire une demande Voir ci-dessous
Formulaires de demande Pour créer une demande ou y avoir accès, sélectionnez Ouvrez une session du Système en ligne. Pour visualiser les formulaires et les instructions, sélectionnez Formulaires en format PDF et instructions générales.

Pour remplir le Formulaire de modalités de présentation des demandes, cliquez sur le lien ci-dessus.
Pour en savoir plus Consulter la Liste des points de contact

À qui s’adresse cette section?

Même si cette section s’adresse aux candidats éventuels, elle fournit également des renseignements importants aux entreprises qui souhaitent présenter la candidature de chercheurs postdoctoraux à une bourse postdoctorale de R et D industrielle (BPRDI).

Quel type d’appui la BPRDI fournit-elle?

La BPRDI fournit une aide financière à de récents diplômés de doctorat prometteurs afin qu’ils puissent mener des travaux de R et D au sein d’organismes privés. Elle vise notamment :

  • à inciter de récents et d’excellents diplômés de doctorat en sciences et en génie à faire carrière au Canada dans des organismes privés;
  • à promouvoir auprès des organismes privés au Canada la capacité des universités canadiennes et la recherche universitaire;
  • à faciliter le transfert de l’expertise et de la technologie;
  • à offrir aux diplômés de doctorat qui désirent faire carrière en milieu universitaire l’occasion d’acquérir de l’expérience en recherche et développement au sein d’organismes privés.

En réduisant pour les entreprises le coût d’embauche d’un diplômé de doctorat de talent pendant une période de deux ans, ces bourses contribuent à développer la capacité de recherche industrielle (en particulier des petites et moyennes entreprises). En outre, les BPRDI permettent aux entreprises d’évaluer à moindre risque un stagiaire postdoctoral en vue d’un emploi potentiel à long terme.

Pendant sa période d’emploi au sein d’une entreprise, on s’attend à ce qu’un stagiaire acquière une expérience appréciable en R et D industrielle. Un stagiaire peut :

  • participer à au plus deux projets particuliers de recherche industrielle;
  • passer au plus 50 p. 100 de son temps à des activités de transfert de technologie (afin de permettre l’évaluation et, au bout du compte, l’acquisition de technologies externes qui ne sont pas utilisées par l’entreprise à l’heure actuelle);
  • être temporairement affecté à des projets spéciaux ou d’autres activités, tant qu’ils n’exigent pas plus de 20 p. 100 de son temps.

Qui est admissible à une bourse?

Les BPRDI sont offertes aux récents diplômés de doctorat qui sont à la recherche d’un premier emploi au Canada au sein d’organismes privés. Pour être admissible à une bourse, le candidat doit :

  • être un citoyen canadien, un résident permanent du Canada, ou un diplômé de doctorat étranger d’un établissement postsecondaire canadien ayant obtenu un This link will take you to another Web site permis de travail postdiplôme au moment de sa mise en candidature;
  • être titulaire d’un diplôme de doctorat dans une discipline des sciences ou du génie appuyée par le CRSNG ou prévoir satisfaire à toutes les exigences d’obtention de ce diplôme, y compris la soutenance de sa thèse, avant la date prévue d’entrée en fonction;
  • avoir obtenu son doctorat dans les cinq dernières années;
  • ne pas avoir été employé pendant plus de six mois à un poste de R et D au Canada au sein d’organismes du secteur privé après avoir reçu son doctorat;
  • ne pas avoir reçu d’offre d’emploi de l’entreprise présentant sa candidature, à l’exception de l’offre de bourse conditionnelle à l’approbation du CRSNG, ou d’un emploi à court terme d’au plus six mois en attendant une décision à l’égard de l’octroi de la bourse (voir les Remarques ci-dessous).

Remarques :

  • Le CRSNG peut accorder des bourses à des candidats qui ont obtenu leur diplôme de doctorat depuis plus de cinq ans mais pas depuis plus de sept ans, avant la mise en candidature en raison de circonstances exceptionnelles qui devront être justifiées par les entreprises présentant la candidature de ces candidats. Si un candidat a quitté le marché du travail et a interrompu ses activités de recherche pour cause de maternité ou de paternité ou d’éducation d’un enfant pendant une période d’au moins un an après l’obtention de son diplôme de doctorat, le CRSNG prolongera cette période à neuf ans.
  • Les candidats à une BPRDI peuvent accepter un contrat d’emploi à court terme d’au plus six mois auprès de l’entreprise présentant leur candidature en attendant la décision du CRSNG quant à l’octroi de la bourse. Le contrat d’emploi devra préciser que tout emploi subséquent sera conditionnel à l’obtention d’une BPRDI. Cependant, si la demande n’est pas retenue, il se peut que le candidat ne soit plus admissible à présenter une demande lors d’un concours ultérieur s’il a acquis plus de six mois d’expérience en milieu industriel. Il est donc recommandé aux candidats d’accepter un contrat temporaire seulement en cas de besoin et que la durée du contrat soit la plus courte possible.
  • Les candidats à une BPRDI doivent se prévaloir de leur bourse dans les trois mois suivant l’offre de bourse et ils ne doivent pas avoir travaillé pendant plus de six mois à un poste temporaire au sein de l’entreprise à la date d’entrée en vigueur de leur bourse.

Quelle est la durée de la bourse?

Les BPRDI fournissent un appui d’une durée de deux ans. Le paiement de la deuxième année de la bourse sera effectué si :

  • les critères d’admissibilité et les objectifs des BPRDI du CRSNG sont toujours satisfaits;
  • le CRSNG reçoit, à la fin de la première année de la bourse, un rapport de l’entreprise d’accueil qu’il jugera acceptable;
  • les fonds sont disponibles.

Où la bourse peut-elle être détenue?

La BPRDI peut être détenue dans les installations de recherche situées au Canada d’entreprises canadiennes du secteur privé qui sont admissibles à accueillir un titulaire d’une BPRDI. Pour obtenir plus de renseignements, consultez les Lignes directrices à l’intention des organismes participant aux programmes de formation en milieu industriel du CRSNG. La bourse ne peut pas être détenue à l’étranger.

Les entreprises d’accueil doivent avoir présenté au CRSNG, au cours des trois dernières années précédant la présentation d’une demande de bourse, le formulaire 183B, Demande d’admissibilité (nouvelle ou renouvellement) des organismes désirant participer au Programme de bourses postdoctorales de R et D industrielle, au Programme de bourses d’études supérieures à incidence industrielle et aux bourses Expérience du CRSNG. Il faut remplir le formulaire 183B pour chaque filiale, succursale, division ou emplacement de l’entreprise qui souhaite accueillir un titulaire d’une bourse.

Quel est le salaire du titulaire d’une BPRDI?

Le salaire du titulaire d’une BPRDI sera d’au moins 45 000 $ par année. Le salaire annuel moyen offert aux candidats retenus s’élevait à environ 58 000 $ au cours de la dernière année.

La contribution du CRSNG au salaire du titulaire de la bourse s’élève à 30 000 $ par année pendant une période de deux ans. L’entreprise doit verser un supplément d’au moins 15 000 $ par année à la contribution du CRSNG. L’entreprise présentant la candidature doit également offrir des avantages sociaux comparables à ceux des autres employés de l’entreprise.

Il incombe à l’entreprise présentant la candidature d’administrer la bourse. Le CRSNG versera sa contribution à l’entreprise.

Si, pour une raison quelconque, le stage dure moins de 24 mois, la contribution du CRSNG est rajustée en fonction du temps passé à l’entreprise. Si d’autres organismes offrent des contributions à l’appui du salaire du stagiaire, ces contributions doivent être payées par l’entremise de l’entreprise d’accueil présentant la candidature.

Remarque : Il incombe au candidat de négocier son salaire et ses avantages sociaux avec l’entreprise.

Modalités de mise en candidature et de nomination

Les candidats potentiels qui souhaitent être mis en candidature à une BPRDI doivent communiquer, en premier lieu, avec une entreprise qui est prête à présenter leur candidature. Le candidat doit ensuite négocier avec l’entreprise les détails de son projet de recherche et ses conditions d’emploi. L’entreprise transmettra ensuite la candidature au CRSNG.

La candidature doit comprendre les documents originaux suivants :

  • le formulaire 200, Demande de bourse d’études supérieures à incidence industrielle, de bourse postdoctorale de R et D industrielle ou de bourse de recherche scientifique dans les laboratoires du gouvernement canadien, dûment rempli par le candidat;
  • la page Contributions et déclarations de la demande (pièce jointe);
  • la preuve que le candidat a obtenu son doctorat (si le candidat l’a terminé au moment de la mise en candidature);
  • une preuve de citoyenneté canadienne, de statut de résident permanent ou de permis de travail postdiplôme;
  • le Rapport sur le candidat du formulaire 200, deux rapports remplis par des personnes connaissant très bien le travail du candidat (p. ex., directeurs de thèse de doctorat et de stage postdoctoral). Les rapports ne doivent pas provenir de personnes qui ont des intérêts financiers dans l’entreprise;
  • le formulaire 183C, Candidature à une bourse postdoctorale de R et D industrielle. La proposition de recherche est normalement préparée par l’entreprise proposant la candidature et cosignée par le candidat. Si le candidat participe à la rédaction de la proposition, une déclaration expliquant la nature de sa contribution doit être ajoutée (elle peut figurer dans la proposition de projet détaillée);
  • la lettre ou le contrat officiel de l’entreprise offrant l’emploi au candidat, cosigné par le candidat;
  • la lettre des entreprises collaboratrices décrivant la nature de l’interaction et leur engagement, le cas échéant;
  • le Formulaire de modalités de présentation des demandes, dûment rempli par le candidat;
  • le Formulaire de modalités de présentation des demandes, dûment rempli par le représentant autorisé de l’organisme.

Mises en candidature multiples

Si plus d’une entreprise propose la candidature de la même personne, le candidat doit fournir des demandes distinctes et des pièces justificatives à chacune d’entre elles.

Le CRSNG accordera uniquement une BPRDI, d’une durée de deux ans, par candidat.

Aucune limite n’est imposée quant au nombre de candidatures qu’une entreprise peut proposer. Toutefois, le CRSNG peut imposer une limite chaque année sur le nombre de bourses accordées et sur le nombre de bourses qui peuvent être détenues au sein d’une même entreprise. Le CRSNG ne contingente pas le nombre de titulaires d’une bourse par discipline de recherche.

Modalités d’examen des demandes et critères de sélection

Deux membres du Collège des évaluateurs des demandes de BPRDI du CRSNG, regroupant des employés du gouvernement fédéral attachés à des ministères et à des organismes voués à la R et D, ainsi que des chercheurs universitaires qui ont une expérience des collaborations de recherche en milieu industriel (acquise dans le cadre des programmes de partenariats du CRSNG), évalueront chaque candidature. Les membres du Collège des évaluateurs peuvent également consulter d’autres collègues dont l’expertise correspond à des domaines décrits dans certaines demandes. Dans le cas où l’entreprise proposant la candidature ne désire pas que certaines personnes ou certains groupes de personnes aient accès à la demande, elle doit en faire clairement mention dans une lettre d’accompagnement.

Les membres du Collège des évaluateurs évaluent séparément le mérite du candidat et celui de la proposition de recherche. Pour qu’une candidature soit retenue, le candidat doit être jugé méritant et la proposition de recherche méritoire.

Les membres du Collège des évaluateurs évaluent les candidats selon les critères suivants (la pondération figure entre parenthèses) :

  • Aptitude ou potentiel en recherche (70 p. 100)
    • Qualité des contributions à la R et D;
    • Pertinence de l’expérience de travail et de la formation universitaire du candidat par rapport au domaine de recherche proposé;
    • Bourses et autres appuis détenus;
    • Durée des études du candidat;
    • Sens critique;
    • Capacité d’utiliser les compétences et d’appliquer les connaissances;
    • Jugement;
    • Originalité;
    • Initiative et autonomie;
    • Enthousiasme pour la recherche;
    • Détermination et capacité de terminer des projets dans des délais raisonnables.
  • Aptitudes à la communication et au leadership et entregent (30 p. 100)
    • Capacité ou potentiel de communiquer des concepts scientifiques de manière claire et logique sous forme écrite ou orale; cela peut notamment comprendre :
      • la qualité de présentation de la demande;
      • la participation à la rédaction de publications;
      • les prix obtenus pour des présentations orales ou pour des articles.
    • Interactions et collaborations professionnelles et parascolaires pertinentes; cela peut notamment comprendre :
      • le mentorat;
      • l’enseignement;
      • l’expérience en supervision;
      • la gestion de projet;
      • la présidence d’un comité;
      • l’organisation de conférences et de réunions;
      • l’élection à des postes.

Les membres du Collège des évaluateurs évaluent la proposition de recherche selon les critères suivants :

Les activités de recherche et développement proposées, qui peuvent comprendre :

  • l’environnement de recherche et développement ou l’occasion d’acquérir de l’expérience en R et D industrielle;
    • la possibilité de perfectionner les aptitudes à la recherche du candidat grâce à la participation de celui-ci à un projet de R et D industrielle stimulant, à une supervision et à un mentorat appropriés, à un soutien technique, à la disponibilité de matériel, à la participation à des conférences, etc.;
  • le mérite scientifique et technique des activités de R et D proposées;
    • le mérite scientifique et technique de la recherche, selon la clarté et la focalisation des objectifs; le caractère novateur, la complexité technique, le risque technique et la faisabilité;
    • la pertinence du plan de travail, des étapes clés et des points de décision;
  • l’importance et la faisabilité des activités de R et D proposées;
    • la possibilité de mener à bien le projet au moyen de la méthodologie et des ressources proposées (expertise, ressources en personnel, appareillage, budget, calendrier des tâches) qui sont définies dans la proposition;
    • l’importance du projet par rapport aux objectifs à court terme et à long terme et à la capacité de l’entreprise, les possibilités de commercialisation, les retombées socioéconomiques pour le Canada;
  • l’apport différentiel;
    • la nécessité d’obtenir le financement du CRSNG pour embaucher le candidat ou exécuter le projet, ainsi que l’incidence de l’octroi d’une bourse sur la capacité de recherche à long terme de l’entreprise, ainsi que les avantages économiques attendus et le personnel supplémentaire dont l’entreprise aura besoin lorsque le projet aura été mené à bien seront pris en considération;
  • l’engagement global de l’entreprise, y compris son engagement financier, envers le titulaire de la bourse et le projet;
    • les évaluateurs prennent en considération le salaire, les avantages sociaux et les autres coûts du projet, de même que les mesures prévoyant le perfectionnement du candidat en tant que chercheur et les perspectives de carrière qui lui seront offertes;
    • les possibilités d’intégration du candidat dans le personnel permanent de l’entreprise une fois la période de validité de la bourse terminée.

La compatibilité entre les antécédents du candidat et le projet de recherche proposé sera également évaluée.

Lorsque la proposition de recherche indique que le candidat consacrera une partie importante de son temps aux activités de transfert de technologie, la proposition sera également évaluée en fonction du potentiel de l’entreprise d’acquérir une technologie nouvelle ou unique et du potentiel du candidat de développer des compétences.

  • Ces activités de transfert de technologie doivent permettre l’évaluation et au bout du compte l’acquisition de technologies externes que l’entreprise n’utilise pas à l’heure actuelle.
  • Ces technologies peuvent provenir de sources canadiennes ou étrangères (du secteur public ou privé).
  • On s’attend à ce que l’entreprise qui propose la candidature poursuive l’exploitation de la technologie pour créer de nouveaux produits, processus, matériaux ou services dans son propre intérêt.
  • La proposition doit démontrer clairement les avantages que l’entreprise présentant la candidature compte tirer de l’acquisition de ces technologies, et préciser les retombées économiques au Canada soit par l’accroissement de la compétitivité, la réduction des coûts ou la création d’emplois.

Dans le cas où l’entreprise présentant la candidature a déjà participé aux BPRDI, les membres du Collège des évaluateurs tiendront également compte de l’expérience acquise par les stagiaires postdoctoraux pendant la période de validité de leur bourse ainsi que de l’intégration de stagiaires postdoctoraux au sein du personnel permanent de l’entreprise d’accueil à la fin de la période de validité de leur bourse.

Candidature posée de nouveau

Si le CRSNG refuse une candidature en raison du mérite et des antécédents du candidat, il est fortement recommandé au candidat d’attendre un an avant de poser de nouveau sa candidature (candidature proposée par la même entreprise ou par une autre). Un candidat ne peut présenter sa demande qu’une autre fois, et ce à condition qu’il maintienne son admissibilité au regard de tous les critères.

Si le CRSNG rejette une candidature parce que l’entreprise a présenté un projet ou une description de projet inadéquats, la candidature peut être proposée de nouveau par la même entreprise dans un délai d’un an à condition que le projet ou la description du projet soit modifié. Une entreprise ne peut représenter qu’une fois la même candidature. Cependant, un candidat peut être mis en candidature par une autre entreprise dans les deux années suivantes à titre de candidat pré-approuvé, à condition qu’il maintienne son admissibilité au regard de tous les critères. Si le candidat est mis en candidature après cette période de deux ans, il devra être réévalué au regard de ses aptitudes.

Notification de décision

Le CRSNG fera normalement part aux candidats des résultats de sa sélection dans les huit semaines suivant la réception du dossier complet de mise en candidature.

Politique sur la propriété intellectuelle

La Politique sur la propriété intellectuelle du CRSNG ne s’applique pas aux BPRDI.

Conditions d’octroi de la bourse

Veuillez consulter la section du Guide des boursiers destinée aux titulaires d’une BPRDI pour connaître les règles qui s’appliquent à la bourse (p. ex., la date de début, le report ou les congés).

Les gens. La découverte. L'innovation.