Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
Symbol of the Government of Canada

Liens de la barre de menu commune

Un partenariat de recherche universitaire mène à la création d’une nouvelle entreprise


Photo fournie par la University of Windsor

L’Institute for Diagnostic Imaging Research (IDIR), sous la direction du professeur Maev, et Tessonics Inc., un fabricant local de systèmes d’imagerie ultrasonore, ont mis au point un nouveau procédé de revêtement par poudre qui nettoie, recouvre et travaille le métal en une seule opération. Cette nouvelle technique est déjà utilisée depuis quelques années sur l’équipement (transformateurs, postes de transformation, équipement de commutation, connecteurs, tuyaux et joints soudés d’un château d’eau) de l’entreprise de services publics Enwin Energy, ce qui a eu pour effet d’en prolonger la durée de vie et de réduire les interruptions de service.

Le procédé de revêtement est maintenant offert sur le marché par ONtech Rapid Coatings, une nouvelle entreprise lancée tout récemment. Issue d’une collaboration entre Tessonics et Enwin Energy, ONtech commercialisera cette technologie partout en Amérique du Nord dans les milieux des services publics, de la réparation de pipelines, de la fabrication de pièces automobiles, de l’aérospatiale et de la construction navale.

« Voilà un excellent exemple qui montre comment une collaboration entre la University of Windsor et Enwin a pu faire naitre une nouvelle entreprise de haute technologie », affirme M. Maev.

Le nouveau procédé de revêtement a été conçu en 2012 grâce à une subvention du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada.

« La commercialisation des fruits de la recherche et la création d’entreprises témoignent de partenariats fructueux entre le milieu universitaire et l’industrie, affirme Douglas Kneale, recteur intérimaire de la University of Windsor. Nous établissons des liens avec les membres de notre collectivité. […] C’est encourageant de voir que cette collaboration a produit des résultats qui peuvent être appliqués concrètement. »

La technique en question consiste à utiliser un gaz comprimé pour propulser de petites particules de métal, de céramique ou de matériaux composites à des vitesses supersoniques et former ainsi un revêtement compact sur les matériaux. Contrairement aux autres techniques de revêtement qui utilisent des particules chauffées, celle-ci mise sur une pulvérisation à basse température, ce qui réduit son impact environnemental. Elle peut être utilisée, grâce à un équipement portatif, pour effectuer des réparations sur le terrain ou encore, au stade de la fabrication, pour prolonger la vie de nouveaux produits.

Selon le maire de Windsor, Drew Dilkens, les travaux de recherche de M. Maev ont mené à la création d’une « nouvelle entreprise solide » dans la région.

« Grâce à votre expertise scientifique et technique et aux partenariats fructueux que vous avez établis, M. Maev, votre équipe et vous avez fait une grande contribution à nos services publics et à notre ville. »

ONTech sera dirigée par John Wladarski, chef de l’exploitation d’Enwin. Il se souvient du jour où, il y a six ans, M. Maev lui a vanté les mérites de ce procédé et lui a proposé de le mettre à l’essai sur l’équipement d’Enwin.

« Comme nous utilisons ce procédé sur le terrain depuis plusieurs années, nous avons beaucoup d’exemples de réussites concrètes. Nous avons, entre autres, pu réparer des postes de transformation sans devoir couper le courant. Nous avons restauré des boitiers de transformateur, réparé des fuites d’huile et remis en état des ailettes de refroidissement. »

Helga Reidel, présidente et chef de la direction d’Enwin, affirme que l’entreprise de services publics continuera d’utiliser le procédé.

« Prolonger la durée de vie de notre infrastructure nous aide à réduire les couts. Nous continuerons de profiter de ces avantages et de ces économies en tant que clients d’ONtech Rapid Coatings et serons ravis de voir cette nouvelle entreprise croitre et prendre de l’expansion. »

Cet article a été adapté et traduit avec la permission de la This link will take you to another Web site University of Windsor (site en anglais).