Nouvelles récentes


Plan d’action des trois organismes pour éliminer les barrières systémiques et améliorer l’équité, la diversité et l’inclusion dans l’écosystème de la recherche postsecondaire

Nouvelles

14 avril 2021

En tant que présidents des trois organismes fédéraux de financement de la recherche au Canada, nous reconnaissons l’importance d’agir pour améliorer l’équité, la diversité et l’inclusion (EDI) au sein de nos organismes respectifs, des établissements postsecondaires et du milieu de la recherche dans son ensemble.

C’est pourquoi nous publions aujourd’hui le Plan d’action des trois organismes pour l’équité, la diversité et l’inclusion, qui a été élaboré sous la direction du Comité de coordination de la recherche au Canada (CCRC). Ce plan comprend les mesures à prendre pour améliorer l’accès équitable aux fonds de recherche et promouvoir la participation équitable dans le milieu de la recherche. Il est la pierre angulaire d’un effort concerté visant la création du milieu de la recherche diversifié et inclusif nécessaire pour générer des solutions aux problèmes locaux, nationaux et mondiaux. Nous croyons fermement que l’équité, la diversité et l’inclusion favorisent l’excellence, l’innovation et les retombées en recherche, lesquelles sont possibles uniquement lorsque la recherche profite à tout le monde.

La pandémie de COVID-19 et la reconnaissance accrue du racisme systémique renforcent l’importance de continuer à intégrer les principes d’EDI dans les programmes, les politiques et les pratiques des organismes. En plus du Plan d’action des trois organismes pour l’EDI, le plan stratégique de renforcement de la capacité de recherche autochtone, Établir de nouvelles orientation à l’appui de la recherche et de la formation en recherche autochtone au Canada, lancé en janvier 2020, guidera nos efforts. En tant qu’organismes de financement de la recherche, nous reconnaissons que les Premières Nations, les Inuits et les Métis sont détenteurs de droits à titre de Premiers peuples du Canada, et qu’il faut donc élaborer des initiatives pour soutenir la recherche et la formation en recherche autochtone selon une approche fondée sur les distinctions.

Plusieurs mesures d’intégration de l’EDI à nos activités sont déjà en cours. Pour ce faire, il importait de donner des formations sur des sujets comme l’analyse comparative entre les sexes plus (ACS+), le contexte historique autochtone et les préjugés inconscients afin de démontrer la pertinence de ces sujets dans le milieu de travail et dans la recherche.

Depuis 2018, nous utilisons un formulaire de déclaration volontaire pour recueillir des données auprès des personnes qui présentent une demande de financement. Nous publierons une nouvelle version du formulaire au cours de la prochaine année pour obtenir davantage de renseignements sur la diversité en ce qui a trait aux demandes reçues, aux subventions accordées et aux membres des comités. Les données désagrégées serviront à déceler les iniquités et à éclairer les décisions opérationnelles qui permettront de les corriger.

Par ailleurs, le fonds Nouvelles frontières en recherche et le Programme des chaires de recherche du Canada comportent des critères bien définis pour garantir l’intégration des principes d’EDI dans la recherche et la formation de personnel hautement qualifié. Les trois organismes ont lancé d’autres initiatives conjointes pour aider les établissements postsecondaires à favoriser l’EDI, par exemple les programmes pilotes Dimensions : équité, diversité et inclusion Canada et de subventions de renforcement de la capacité des établissements en matière d’équité, de diversité et d’inclusion.

Certes, l’atteinte de nos objectifs d’EDI prendra un certain temps et pourrait nécessiter des ajustements en cours de route. Le Plan d’action des trois organismes pour l’EDI évoluera selon les nouvelles réalités et les nouvelles données tirées des commentaires recueillis, de la littérature et des pratiques prometteuses utilisées au Canada et ailleurs. Nous continuerons d’écouter et de mobiliser la communauté et les personnes ayant une expérience de vie pertinente afin que nous puissions obtenir des changements concrets.

Il va sans dire que nous ne pourrons à nous seuls induire une transformation profonde du milieu pour y instaurer une culture d’inclusion; l’ensemble de l’écosystème de la recherche devra y prêter la main. D’ailleurs, de nombreux établissements postsecondaires de l’ensemble du pays prennent déjà d’importantes mesures pour favoriser l’EDI.

Nous encourageons tous les établissements postsecondaires à recueillir et à analyser des données désagrégées, car il s’agit d’un outil essentiel pour faire tomber les barrières systémiques qui persistent et favoriser la représentation équitable de toutes les communautés sur leur campus. Nous remercions ceux qui se sont engagés, par la signature de la charte du programme Dimensions, à intégrer l’EDI à leur culture, et serons heureux d’accueillir de nouveaux signataires.

Que nous menions des travaux de recherche, étudions à un établissement postsecondaire, élaborions des politiques ou administrions des programmes, chaque personne à un rôle important à jouer pour faire en sorte que le milieu canadien de la recherche appuie et valorise la participation de toute la communauté.

Alejandro Adem
Président
Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
Président
Comité de coordination de la recherche au Canada

Ted Hewitt
Président
Conseil de recherches en sciences humaines du Canada

Michael Strong
Président
Instituts de recherche en santé du Canada

Bulletin Contact

Recevez par courriel des mises à jour sur les activités du CRSNG. Consultez tous les numéros.

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
  • Youtube
  • Instagram