Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
Symbol of the Government of Canada

Liens de la barre de menu commune

Consultez le plus récent rapport sur le Gender Summit : Vers une nouvelle norme

Plus de 675 personnes ont participé au Gender Summit 11 d’Amérique du Nord, l’un des Gender Summit qui a attiré le plus grand nombre de participants. Le Gender Summit 11 a été organisé par le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada et le Fonds de recherche du Québec, en collaboration avec Portia Ltd. du Royaume-Uni et des membres du Comité directeur régional du Gender Summit. Le rapport fait état des principaux constats découlant du sommet et des mesures concrètes proposées par les participants.

Points saillants du rapport :

  • Le sommet a légitimé le besoin de mener des initiatives de changement de plus en plus pointues et efficaces en matière d’équité, de diversité et d’inclusion (EDI).
  • Pour ce qui est de donner suite à ce besoin de changement en matière d’EDI, ce sont tous les acteurs de la recherche, de l’innovation et des affaires qui sont concernés.
  • Le fait de prendre des mesures concrètes qui s’appuient sur les enseignements tirés des initiatives fructueuses peut accroitre l’adhésion aux principes d’EDI dans les laboratoires, les établissements postsecondaires, le secteur privé, l’administration publique et les organismes subventionnaires.
  • Il est essentiel que les dirigeants donnent le ton pour adopter les mesures et les pratiques en matière d’EDI dans leur organisation et ses organes de direction. Ce sont eux qui créent un climat propice pour tirer des avantages de l’EDI, par exemple une meilleure gouvernance, une meilleure performance économique et davantage d’innovation.
  • Il est tout aussi important de promouvoir une culture organisationnelle qui valorise l’EDI et les avantages qui en découlent que de mettre en place des politiques efficaces en matière d’EDI.
  • On a atteint un point dans la recherche et l’innovation transformatrices où il faut reconnaitre comme une compétence professionnelle la prise de conscience critique des idées préconçues, des préjugés et des valeurs ainsi que de leur influence sur la compréhension et l’interprétation.

Pour plus d’information, consultez le This link will take you to another Web site rapport.