Plan stratégique du CRSNG pour 2030


Des documents pour lancer les discussions

Soutenir l’équité, la diversité et l’inclusion dans le milieu de la recherche

Le présent document fait partie d’une série de documents de travail préparés par le personnel du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) pour stimuler la discussion dans le cadre de l’élaboration du Plan stratégique du CRSNG pour 2030. Les idées présentées dans ce document ne constituent pas des orientations stratégiques; elles visent plutôt à alimenter les discussions parmi les parties prenantes du CRSNG. Par ailleurs, la mise en œuvre des idées proposées ne nécessiterait pas de nouveau financement au titre des programmes et n’entrainerait pas de compressions dans les programmes en place.

Sur cette page


Contexte

La population canadienne est particulièrement diversifiée. Pourtant, les femmes, les peuples autochtones, les personnes en situation de handicap, les membres des communautés LGBTQ2+ et un grand nombre de groupes racisés sont encore sous-représentés en sciences naturelles et en génie (SNG).

Le CRSNG s’est déjà engagé à « bâtir une base de recherche diversifiée et concurrentielle » (CRSNG, 2020). Depuis 2018, il a fondé beaucoup de ses activités visant à encourager l’équité, la diversité et l’inclusion (EDI) sur le Plan d’action des trois organismes pour l’EDI, qui a pour objectifs d’assurer un accès équitable aux fonds de recherche et une participation équitable au milieu de la recherche (Les trois organismes, 2018).

En parallèle, le rapport Dynamiser la découverte publié en 2021 par le Conseil des académies canadiennes (CAC) indique diverses pratiques que les bailleurs de fonds peuvent adopter pour favoriser l’EDI : accroissement de la sensibilisation, offre de mentorat et de conseils pour l’obtention de financement, évaluation en double aveugle par les pairs, élargissement des critères de financement, établissement de cibles en matière de diversité, etc. (CAC, 2021). Ce rapport analyse également les retombées des « programmes qui reposent sur une charte » à l’intention des établissements, comme le programme pilote Dimensions des trois organismes (CRSNG, Conseil de recherches en sciences humaines [CRSH] et Instituts de recherche en santé du Canada [IRSC]). Il souligne l’effet positif qu’ont ces programmes, surtout s’ils sont associés à du financement pour aider les établissements à poursuivre leurs efforts.

Le rapport aborde également les obstacles liés aux responsabilités familiales, aussi signalés par bon nombre de répondantes et de répondants au sondage sur le plan stratégique du CRSNG pour 2030. Des préoccupations liées à la conciliation travail-vie personnelle ont été fréquemment mentionnées en réponse aux questions ouvertes sur les difficultés rencontrées par les chercheuses et les chercheurs. De plus, beaucoup ont invoqué la notion de l’accessibilité économique des carrières en recherche, qui se rapporte à la valeur des allocations ou des subventions soutenant une formation prolongée.


Possibilités, risques et questions d’ordre stratégique

À l’heure actuelle, le CRSNG axe ses travaux relatifs à l’EDI sur :

  • l’équité, en veillant à la justice des processus d’allocation des ressources, à l’élimination de la discrimination selon des facteurs identitaires et à l’égalité des chances, autant que possible;
  • la diversité, en déployant des mesures concertées pour assurer l’inclusion de populations diversifiées quant à des facteurs identitaires comme le genre, l’orientation sexuelle, le statut d’Autochtone, une situation de handicap, la race, l’origine ethnique et la langue;
  • l’inclusion, en assurant que dans un milieu donné, toutes les personnes sont respectées de façon équitable et ont accès aux mêmes possibilités, et en cernant et en éliminant les obstacles à la participation et à la contribution de chercheuses et de chercheurs en SNG;
  • l’accessibilité, en supprimant les obstacles (p. ex. architecturaux ou technologiques) qui freinent la participation des personnes en situation de handicap.

Le concept d’accessibilité est souvent joint à ceux d’équité, de diversité et d’inclusion, pour former le sigle IDEA.

Ces concepts ont deux grandes implications. Premièrement, en ce qui concerne la diversité, le CRSNG vise à ce que les chercheuses et les chercheurs qui reçoivent du financement soient représentatifs, en proportion, de la population canadienne. Les analyses démontrent que les écarts de représentation par rapport à la population canadienne sont importants pour les quatre groupes compris dans le questionnaire de déclaration volontaire sur lesquels nous avons des données.

On observe également d’importants écarts entre les différentes étapes de carrière (doctorat, stage postdoctoral et professorat) et entre les programmes (subventions à la découverte et subventions Alliance). La ventilation des données montre par ailleurs de grandes divergences dans les quatre groupes, d’autant plus que les personnes peuvent appartenir à plus d’un groupe et donc se buter à un amalgame d’obstacles discriminatoires, ce qu’on peut exposer plus aisément à l’aide d’une analyse intersectionnelle.

L’atteinte d’une représentation équivalente à la population nationale dépend d’une multitude de facteurs sociaux qui ne sont pas du ressort du CRSNG. Par conséquent, il vaudrait peut-être la peine de réaliser des gains plus modestes pour assurer au milieu de la recherche en SNG une « légitimité de représentation » par rapport à la société et à sa confiance en la science (Curry, S., S., de Rijcke, A., Hatch et coll., 2020).

En ce qui a trait à l’équité et à l’inclusion, on reconnait de plus en plus qu’outre des indicateurs de qualité restrictifs qui perpétuent les approches de recherche bien établies et largement acceptées, les critères plus exhaustifs de détermination de l’excellence en recherche couvrent des perspectives souvent adoptées par les scientifiques des groupes sous-représentés. Ce constat est particulièrement important pour la recherche autochtone et la décolonisation de la science et du génie. (Voir le document de travail sur le soutien des chercheuses et des chercheurs autochtones et de la recherche autochtone.)

De plus, comme les chercheuses et les chercheurs n’ont pas toutes et tous un parcours qui suit une progression de carrière linéaire, notamment celles et ceux qui doivent prendre soin de proches, il faudrait que les évaluations portent moins sur les activités d’une période donnée et davantage sur la qualité des contributions à la recherche.

À la lumière du travail continu du CRSNG en matière d’EDI, il pourrait être utile d’étudier davantage d’autres formes d’iniquité, de sous-représentation ou d’exclusion, par exemple les variations entre divers types et différentes tailles d’établissements; les inégalités relatives à l’identité linguistique ou au statut d’immigration (y compris les obstacles liés aux diplômes des chercheuses et des chercheurs de l’étranger); et les inégalités dans la répartition des avantages sociaux découlant des progrès scientifiques et technologiques.

Tout bien considéré, si la réduction de l’iniquité et l’amélioration de la diversité et de l’inclusion sont reconnues comme étant essentielles à l’innovation, ce travail n’est pas sans risques : les solutions simplistes ou appliquées à la va-vite peuvent avoir des conséquences négatives; les groupes sous-représentés sont souvent trop sollicités pour la promotion de l’EDI; le soutien financier est précaire; et l’opinion publique et individuelle peut être imprévisible et contrecarrer ces efforts. La formation de liens entre l’ensemble des groupes identitaires et les parties prenantes de l’écosystème de recherche sera indispensable à la concrétisation de l’EDI.


Questions à aborder

  • Le ferme engagement du CRSNG envers l’EDI comprend la prise de mesures pour assurer l’accès aux fonds de recherche (accent sur le financement des chercheuses et des chercheurs) et la participation équitable au sein du milieu de la recherche (accent sur le soutien des établissements d’enseignement postsecondaire). Durant la prochaine décennie, comment le CRSNG devrait-il répartir ses efforts dans ces deux sphères, spécialement en ce qui a trait à l’augmentation de la participation des groupes sous-représentés dans le milieu de la recherche en SNG?
  • Les taux de participation des femmes et des membres des minorités visibles et des groupes racisés varient grandement entre les programmes (subventions à la découverte et subventions Alliance) et entre les disciplines. Le CRSNG devrait-il envisager des mesures particulières visant ces écarts? Devrait-il cibler exclusivement certains groupes sous-représentés dans des programmes spéciaux pour améliorer les occasions qui leur sont offertes?
  • L’accès équitable aux fonds de recherche passe par une égalité entre la proportion de candidatures provenant d’un groupe identitaire et la proportion de subventions remises aux candidates et aux candidats appartenant à ce groupe. Pour accélérer l’atteinte de cette égalité, le CRSNG devrait-il explorer d’autres mesures d’équité, comme du financement réservé à des établissements, à des étapes de carrière ou à des groupes identitaires? Devrait-il étudier l’établissement de cibles ou l’égalité dans les résultats?

Références

Conseil des académies canadiennes. Dynamiser la découverte : le comité d’experts sur les pratiques internationales pour financer la recherche en sciences naturelles et en génie, Ottawa (Ontario), Conseil des académies canadiennes, 2021. En ligne : https://www.rapports-cac.ca/wp-content/uploads/2021/05/Dynamiser-la-decouverte-Rapport_FR_DIGITAL_FINAL.pdf.

Conseil national de recherches en sciences naturelles et en génie. Plan stratégique de 2020 du CRSNG, 2020. En ligne : https://www.nserc-crsng.gc.ca/nserc-crsng/nserc2020-crsng2020/index_fra.asp.

Curry, S., S., de Rijcke, A., Hatch et coll. The changing role of funders in responsible research assessment : progress, obstacles and the way ahead, document de travail du Research on Research Institute (RoRI), Royaume-Uni, White Rose University Consortium, 2020. En ligne : https://doi.org/10.6084/m9.figshare.13227914.v1.

Les trois organismes. Plan d’action des trois organismes pour l’EDI (2018-2025), 2018. En ligne : https://www.nserc-crsng.gc.ca/NSERC-CRSNG/EDI-EDI/Action-Plan_Plan-dAction_fra.asp.

Leeuw, F.L. et R.C. Sonnichsen. « Introduction: Evaluation and Organizational Learning: International Perspectives », dans Leeuw, F.L., R.C. Rist et R.C. Sonnichsen (sous la dir. de), Can Governments Learn? Comparative Perspectives on Evaluation and Organizational Learning, Routledge (2019), p. 1–13.

McNall, M. et P.G. Foster-Fishman. « Methods of Rapid Evaluation, Assessment, and Appraisal », American Journal of Evaluation, vol. 28, no 2 (2007), p. 151–168.

Sonnichsen, R.C. « Effective Internal Evaluation: An Approach to Organizational Learning », dans Leeuw, F.L., R.C. Rist et R.C. Sonnichsen (sous la dir. de), Can Governments Learn? Comparative Perspectives on Evaluation and Organizational Learning, Routledge (2019), p. 125–141.

US Agency for International Development. Implementing a Learning Agenda Approach, (s.d.). En ligne : https://usaidlearninglab.org/sites/default/files/resource/files/defining_a_learning_agenda.pdf.

Nous vous remercions de votre contribution à l’élaboration du Plan stratégique du CRSNG pour 2030. La fiche de commentaires est maintenant fermée.


Coordonnées

Faites-nous part de vos questions, commentaires et idées à :
nserc2030crsng@NSERC-CRSNG.GC.CA

Bulletin Contact

Recevez par courriel des mises à jour sur les activités du CRSNG. Consultez tous les numéros.

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
  • Youtube
  • Instagram