Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
Symbol of the Government of Canada

Liens de la barre de menu commune

Lauréats

Lynda Colgan

Lynda ColganAuteure du livre Mathemagic!: Number Tricks,Lynda Colgan a les mathématiques dans la peau. Celle qui, selon ses collègues, brise les mythes associés à cette discipline, a reçu en 2019 le Prix du CRSNG pour la promotion des sciences à titre de lauréate individuelle.

Professeure de didactique des mathématiques à l’élémentaire à la Queen’s University de Kingston, en Ontario, Mme Colgan a contribué à l’élaboration de ressources importantes pour le programme d’enseignement des mathématiques au Canada, entre autres des manuels de cours, des monographies de recherche et des guides de ressources à l’intention des enseignants et des parents.

C’est après avoir participé à une journée portes ouvertes de la Faculté d’éducation en 1993 qu’est née son envie de rendre les mathématiques et les sciences amusantes et accessibles à tous : élèves et étudiants, parents, enseignants et citoyens. Elle a montré son ingéniosité dès la première activité en mathématiques qu’elle a animée à l’échelle de la ville, où elle a éveillé la curiosité des participants en utilisant des articles ménagers dans le cadre de projets inusités. Par exemple, elle a utilisé du carton, de la ficelle, des pailles et des rondelles pour fabriquer un hypsomètre qui a servi à mesurer des hauteurs inaccessibles, comme celles de l’ancien hôtel de ville de Scarborough. Une constante ressortait toujours des activités : les gens n’avaient pas idée que les mathématiques pouvaient être amusantes et ils n’avaient jamais imaginé que les angles et l’algèbre pouvaient être utiles.

En tant que pédagogue, Lynda Colgan reconnaît qu’il est difficile pour les enseignants de rendre les mathématiques attrayantes aux yeux de leurs élèves. Dans le cadre de sa collaboration avec le Réseau de connaissances en mathématiques et de son travail à titre de coordonnatrice de Parlons sciences de la Queen’s University, elle a organisé des activités pour favoriser la mobilisation des connaissances à l’échelle de la province. Mme Colgan a également créé un site Web invitant qui propose des ressources électroniques, imprimées et vidéos à l’intention des enseignants, des éducateurs de la petite enfance et des parents. Depuis plusieurs années, elle coordonne des stages différents axés sur les sciences, la technologie, l’ingénierie et les mathématiques (STIM). Ainsi, pendant trois semaines, les candidats au baccalauréat en éducation travaillent avec des partenaires communautaires (comme Repaires jeunesse, Kingston Literacy and Skills et le Museum of Health Care) dans des cadres pédagogiques non traditionnels pour trouver des moyens créatifs de faire découvrir les STIM aux élèves. La Queen’s University a reconnu les efforts de Lynda Colgan en lui décernant en 2017 le Prix de reconnaissance pour services exceptionnels.

Lynda Colgan est toujours à la recherche de façons novatrices de stimuler l’intérêt des élèves et étudiants, des parents et des enseignants pour les sciences et les mathématiques. Surnommée la « magicienne de Kingston », elle a signé pendant huit ans une chronique bihebdomadaire publiée dans le journal The Kingston Whig Standard. Devant le succès remporté par la rubrique, elle a été invitée à créer deux émissions télévisées pour enfants (The Prime Radicals et mathXplosion), un livre pour enfants primé (Mathemagic!: Number Tricks), trois trousses d’outils du ministère (Encourager votre enfant à apprendre et à aimer les mathématiques, Mon parcours inclut les maths et Les contes qui comptent) et le projet de soutien de l’engagement parental. Ces réalisations ont été si bien accueillies qu’elle a été invitée une nouvelle fois à créer une série de courts métrages sur les mathématiques pour Polkaroo and Friends Learn Math à l’occasion du 50e anniversaire de TVO (réseau de télévision éducatif en anglais de l’Ontario et organisme médiatique).

Mme Colgan a également été à l’origine de Science Rendezvous Kingston, qui propose une foule d’activités pratiques propices aux remue-méninges où sont mis en évidence des sujets et des découvertes liés aux STIM. Des scientifiques et des chercheurs présentent des démonstrations, des expériences et des expositions pour faire connaître l’univers des sciences aux personnes de tous les âges, depuis les tout-petits jusqu’aux retraités, et des quatre coins du sud-est ontarien. La notoriété de Science Rendezvous Kingstown s’est accrue au fil des ans, tout comme le nombre de participants, lequel est passé de 650 à plus de 5 000 en 2019. Cette activité fort prisée a valu la Médaille d’or STEAM Big! à Lynda Colgan et à son équipe.

Centre de démonstration en sciences physiques

Centre de démonstration en sciences physiquesL’année 1998 marque le début d’une grande aventure au Cégep Garneau avec la création du Centre de démonstration en sciences physiques (CDSP). Cette organisation entièrement dédiée à l’éducation scientifique est la lauréate 2019 du Prix du CRSNG pour la promotion des sciences. Son approche unique qui met la science en scène avec rigueur et originalité, pour les petits comme pour les grands, est ainsi reconnue à l’échelle canadienne.

Le CDSP propose des activités d’éducation et de médiation scientifiques pour tous publics. Chaque année, à 150 reprises, il présente une conférence-démonstration sur une thématique différente. Développée en 2003 par le CDSP, la formule de la conférence-démonstration est novatrice. Grâce à des montages ingénieux et à un système de caméras, elle permet au public d’observer des phénomènes scientifiques surprenants en dépassant leur simple explication. Elle s’articule autour de questionnements et de repères historiques et actuels choisis pour susciter une réflexion sur la nature des sciences et des technologies ainsi que sur leurs aspects culturels et sociaux. L’apport important des femmes dans les avancées scientifiques y est également mis en lumière. Outre les conférences-démonstrations, le CDSP compte de multiples autres initiatives et ressources afin de susciter l’intérêt du public pour les sciences, notamment des cabarets scientifiques, des chroniques radiophoniques et plusieurs collaborations avec des musées, des émissions et des spectacles.

Ancré au Cégep Garneau, il va de soi que le CDSP collabore avec les milieux scolaires du Québec. Des outils pédagogiques et des formations sur divers sujets scientifiques sont proposés aux enseignants et techniciens des établissements d’enseignement primaire, secondaire et collégial. De plus, le CDSP met sur pied chaque année une escouade d’ambassadeurs scientifiques formée d’étudiantes et d’étudiants du programme de sciences du Cégep Garneau qui animent des ateliers d’exploration scientifique dans des écoles de la région de Québec. De même, il coordonne annuellement le concours scientifique Science, on tourne! dans tout le réseau collégial québécois. Par ailleurs, le CDSP fait des efforts importants afin de rendre accessibles ses services au plus grand nombre. Par exemple, le projet Partout la science propose aux écoles des régions éloignées une conférence-démonstration interactive par vidéoconférence. Le CDSP offre également gracieusement ses présentations aux écoles de milieux défavorisés.

La réussite du CDSP peut se mesurer par son influence sur le public. Depuis 2003, l’organisation a accueilli plus de 100 000 participants dans ses conférences-démonstrations. L’évaluation du public, des élèves et des enseignants indique clairement que la formule stimule l’intérêt pour les sciences. Plus de 80 % des enseignants consultés ont même relevé que les démonstrations du CDSP favorisent la poursuite des études en science et technologie.