Établir des liens entre les connaissances traditionnelles et le tableau périodique des éléments


Plusieurs organisations et responsables de programmes d’éducation travaillent ensemble pour établir des liens qui aident les étudiantes et les étudiants issus des Premières Nations, métis et inuits à se reconnaitre dans le monde scientifique. Cette initiative vise à créer un modèle permettant aux organisations, aux établissements d’enseignement et à l’industrie des STIM de s’associer avec les membres des communautés autochtones locales afin de créer un monde dans lequel les étudiantes et étudiants autochtones se reconnaissent et où ils peuvent être ce qu’ils sont par rapport aux sciences. L’initiative a également pour objectif de réunir les gardiennes et gardiens du savoir traditionnel autochtone et les scientifiques autochtones de tous les domaines scientifiques autour de discussions qui permettront de les conscientiser aux relations des autochtones avec les éléments du tableau périodique.

À propos de l’initiative

Les responsables de nombreux programmes de science, de technologie, d’ingénierie et de mathématique (STIM) cherchent à accroitre l’inclusion et la participation des étudiantes et étudiants issus des Premières Nations, métis et inuits. Toutefois, les méthodes éducatives couramment utilisées dans ces domaines intègrent rarement le point de vue culturel des communautés autochtones et ne reflètent pas leur compréhension traditionnelle du monde. Il s’agit là d’un obstacle important au succès dans le domaine.

Au cours de l’été 2021, des membres de l’équipe de promotion des sciences au Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRNSG) et de l’équipe de l’éducation au Centre canadien de rayonnement synchrotron (CCRS) ont vu une occasion de collaborer pour élaborer un outil pédagogique qui présente des connaissances traditionnelles en parallèle avec une information scientifique normalisée. Après une série de discussions, ils ont conclu que le concept d’un tableau périodique des éléments autochtone interactif était le plus prometteur pour servir de ressource pédagogique.

Pour explorer l’intérêt suscité par leur concept, le CRSNG et le CCRS ont tenu conjointement, durant la Semaine de la culture scientifique, un atelier réunissant onze personnes gardiennes des connaissances traditionnelles, scientifiques et spécialistes de l’enseignement autochtones.

Pendant deux jours, le groupe a assisté à des présentations qui ont fait plonger ses membres dans les récits qui se cachent derrière certains éléments du tableau périodique. Un scientifique du CCRS a animé la démonstration en direct d’une analyse d’échantillons de petits fruits faisant appel au seul synchrotron canadien et révélé les éléments qui entrent dans leur composition. Des membres ont aussi donné des conseils sur les façons d’adapter l’éducation scientifique aux cultures et aux langues autochtones et animé des discussions portant sur le contenu qui devrait figurer dans un éventuel tableau des éléments autochtone en citant des exemples de récits traditionnels associés à certains des éléments périodiques.

Element 26 Fer
Element 20 Calcium
Element 11 Sodium

Images fournies par Anne Mack et Brittany Morgan

À la fin de l’atelier, les personnes participantes ont chaudement appuyé la proposition. En plus d’être favorables à la poursuite de l’élaboration d’un tableau des éléments autochtone, elles ont encouragé le CRSNG et le CCRS à élargir la portée du projet pour permettre aux communautés autochtones du monde entier de l’adapter.

Le CRSNG et le CCRS souhaitent maintenant recruter des collaborateurs et collaboratrices d’autres régions qui se joindront au groupe pour contribuer à guider l’élaboration d’un modèle de tableau des éléments autochtone interactif. Ils envisagent d’intégrer le projet à des conférences sur les sciences et les langues autochtones afin d’établir des partenariats pour la traduction et de rendre ainsi le tableau encore plus utile.

Membres du groupe

*personnes gardiennes des connaissances traditionnelles

Si vous faites partie d’un groupe autochtone de promotion des sciences ou que vous êtes une éducatrice ou un éducateur qui travaille avec les communautés autochtones et que vous souhaitez participer à cette initiative ou en apprendre davantage sur cette dernière, écrivez à comm@nserc-crsng.gc.ca.

Bulletin Contact

Recevez par courriel des mises à jour sur les activités du CRSNG. Consultez tous les numéros.

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
  • Youtube
  • Instagram