Aider les vignobles à faire face aux changements climatiques

(Source de l’image : Des vignes plantées par le CCOVI dans deux nouveaux vignobles de recherche seront utilisées aux fins d’un programme d’évaluation des clones et des porte-greffes (Brock University))

Le Cool Climate Oenology and Viticulture Institute (CCOVI) de la Brock University cherche à aider les viticulteurs et vineries grâce à deux nouveaux vignobles destinés à la recherche.

Les vignes ont été plantées à St. Catharines et à Niagara-on-the-Lake par le CCOVI, en collaboration avec deux viticulteurs commerciaux, dans le cadre d’un programme d’évaluation des clones et des porte-greffes pour les principaux cépages reconnus par la Vintners Quality Alliance (VQA) en Ontario.

Selon Jim Willwerth, chercheur principal au CCOVI, l’approche en amont du programme aidera l’industrie viticole à croitre et à s’adapter aux défis liés aux changements climatiques.

« Nous étudions la résistance au froid, la composition du fruit, la qualité du vin et le rendement général des vignes pour éclairer l’industrie sur les meilleures combinaisons à utiliser pour nos principales variétés de raisins », explique M. Willwerth.

L’un des deux vignobles a été planté en sol lourd et argileux, l’autre, en sol sableux : des conditions viticoles représentatives de celles de l’Ontario. Chaque vignoble compte différents cépages et de multiples combinaisons de clones et de porte-greffes.

Le CRSNG finance, en collaboration avec Ontario Grape and Wine Research Inc., la plantation et la gestion des vignobles de recherche au moyen d’une subvention de recherche et développement coopérative.

« Le financement et l’appui du secteur public et de l’industrie permettent de centrer nos travaux sur des questions d’actualité axées sur les besoins de l’industrie pour favoriser la croissance continue et la pérennité des producteurs de raisins et de vins canadiens », affirme Debbie Inglis, directrice du CCOVI et responsable du programme. En ce moment, l’industrie s’intéresse à l’évaluation de la santé des plantes et aux combinaisons qui conviennent le mieux aux conditions du milieu. »

Cet article a été adapté et traduit avec la permission de la This link will take you to another Web site Brock University (site en anglais seulement).

Récit suivant

Un nouvel outil intelligent d’apprentissage profond aide les écologistes à surveiller les espèces d’oiseaux rares grâce à leurs chants

Une équipe de recherche de l’Université de Moncton a mis au point un nouvel outil intelligent d’apprentissage profond qui génère des chants d’oiseaux réalistes. Le but est d’améliorer la capacité des outils d’identification d’oiseaux, et d’aider ainsi les écologistes à surveiller les espèces rares en milieu naturel.

Bulletin Contact

Recevez par courriel des mises à jour sur les activités du CRSNG. Consultez tous les numéros.

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
  • Youtube
  • Instagram