Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
Symbol of the Government of Canada

Liens de la barre de menu commune

L’entraide en ligne

Les réseaux sociaux favorisent l’entraide

À la fin des années 1990, le Département d’informatique de la University of Saskatchewan a lancé un service en ligne de pairs aidants pour permettre aux étudiants de s’entraider en vue d’améliorer leur rendement scolaire.

La demande de ce service de tutorat en ligne était élevée, particulièrement pendant les périodes d’examen. Cependant, malgré cette grande demande, le projet n’a pas été une réussite, parce que l’offre d’aidants compétents était insuffisante.

« Beaucoup d’étudiants demandaient de l’aide, mais peu offraient de donner du temps pour aider les autres, explique Julita Vassileva, une professeure qui participait au projet. Les meilleurs étudiants étaient peu motivés à se sentir partie intégrante de la communauté. »

Certaines personnes auraient pu conclure que cette expérience donnait une leçon sur l’intérêt personnel de base, mais pour la chercheuse en informatique, Julita Vassileva, elle représentait plutôt un défi qu’elle n’a pas cessé de relever depuis – comment intégrer à la conception d’une infrastructure communautaire des mesures incitatives pour exploiter les motivations humaines et amener les gens à s’investir davantage en vue d’accroître la productivité et l’utilité de ces communautés en ligne?

« Pour révéler ce potentiel, il faut répondre à des questions profondes au sujet de la motivation humaine et résoudre des problèmes technologiques afin de favoriser la réussite des communautés, poursuit Mme Vassileva. Internet représente un moyen formidable de mobiliser les gens pour atteindre des objectifs qui leur seront profitables et qui seront profitables à la vaste communauté. »

Mme Vassileva concentre ses travaux sur la conception d’infrastructures communautaires en ligne qui encouragent des modes de vie sains, le bénévolat et l’activisme communautaire. Il pourrait s’agir par exemple de réduire la pollution produite dans les quartiers ou de participer à un apprentissage public informel dans Internet.

Mme Vassileva a étudié des communautés en ligne qui fonctionnent bien et confirmé que d’une part, la technologie change rapidement, mais que d’autre part, les facteurs qui influent sur le comportement humain sont relativement stables. Ainsi, faire en sorte que les gens se sentent appréciés est l’un des facteurs de motivation en ligne qui donnent les meilleurs résultats – une leçon qui date d’aussi loin que Machiavel et qui est appuyée par les théories des domaines de la psychologie sociale et de l’économie comportementale.

« Nous cherchons la reconnaissance, la réputation, le prestige et l’atteinte d’un objectif, et nous sommes prêts à faire beaucoup pour l’obtenir. Prenons le site Web d’eBay, où la réputation est essentielle pour faire de l’argent. Dans le site Web d’Amazon, certains utilisateurs rédigent des milliers de critiques de livre pour obtenir le titre du critique le plus influent », de poursuivre Mme Vassileva.

Les systèmes de récompenses financières sont plus faciles à mettre en œuvre, mais plus coûteux et peuvent avoir des conséquences imprévues. « Il y a toujours des gens qui tentent de déjouer le système pour obtenir les récompenses en réduisant au minimum leur effort et leur participation », précise Mme Vassileva.

Les communautés en ligne évoluent au fil du temps, et leurs besoins varient au cours des différentes phases de leur existence. Adapter les récompenses en conséquence peut contribuer à susciter le comportement voulu. Ainsi, il pourrait être plus difficile, au fil du temps, de gagner des points sur le plan de la réputation lorsque les contributions n’ont plus la même valeur pour la communauté.

« Pour motiver les gens, il faut comprendre les principes fondamentaux du comportement humain individuel et collectif, qui sont très importants pour chaque système en ligne, conclut Mme Vassileva. Savoir comment s’y prendre pour favoriser un bon comportement social en ligne pourrait représenter des connaissances extrêmement précieuses pour le gouvernement, les organismes de bienfaisance, les organismes sans but lucratif, les mouvements sociaux et, par-dessus tout, pour chacun des citoyens. »

Les communautés en ligne permettent aux utilisateurs de partager de l’information et de s’instruire mutuellement d’une manière plus rapide, plus pratique et plus ouverte. Elles offrent de grandes possibilités comme plateformes d’éducation ou comme moyen de susciter l’engagement du public dans des causes. L’incitation des citoyens à contribuer de façon positive aux communautés en ligne peut donner lieu à des progrès importants. La populaire source d’information Web Wikipédia n’existerait pas aujourd’hui sans l’apport de contributeurs et de rédacteurs bénévoles qui produisent continuellement des articles. La reconnaissance est la clé d’une participation réussie.